x
Un jour dans la vie du soldat Hubert : une drôle de vidéo, un peu incompréhensible, réalisée par la Province de Liège qui commémore à sa façon la guerre 14-18, dont c’est le centième anniversaire.
NewsLetter :
Les news par e-mail
Agenda, le meilleur agenda des sorties

29 septembre 2011

 Le "pape" de transition

L’on peut dire que la simplicité de Jean-Marc Gay - à la limite de l’austérité- tranche avec le standing affiché par son prédécesseur. Dans la pièce où ce dernier avait installé son bureau, plusieurs employés ont désormais planté le leur et le nouveau directeur des musées de Liège occupe, lui, un très modeste espace décoré d’un seul grand tableau contemporain. Le Grand Curtius, le Mamac, les musées d’Art Wallon (Maw) et Grétry sont dans sa sphère.

« Je suis un pape de transition » , annonce immédiatement ce jeune sexagénaire point trop rêveur. En effet,« on doit, selon le règlement de la Ville, arrêter à 65 ans. Ce court laps de temps me donne un sentiment d’urgence car je veux réaliser des choses d’ici à la fin de mon mandat.  »

pictoCa tombe bien car des chantiers urgents attendent. A commencer par la construction d’un vrai beau portail internet regroupant tous les musées de la ville de Liège placés sous son autorité. Ensuite, la reconnaissance des musées de Liège par la Communauté française urge. Car si l’institution a déjà participé à la construction du vaisseau amiral muséal liégeois rue Féronstrée, le décret de 2002 pour les institutions muséales ne dépendant pas de l’Etat pourrait amener un subventionnement supplémentaire.

Autre priorité de Jean-Marc Gay : faire connaître les musées à l’extérieur. Une nouvelle revue recelant du contenu scientifique vulgarisé est éditée trimestriellement à 3000 exemplaires. Distribuée aux structures politiques, aux institutions sœurs et à tout qui en fait la demande, elle remplit déjà en partie cet objectif. .

Reste le gros dossier du Musée des Beaux-Arts de Liège (Bal). «  J’entends en faire le deuxième vaisseau amiral des musées liégeois. La réunion du Cabinet des Estampes, du Mamac et du Maw donne une collection surprenante : le Napoléon d’Ingres, la Promenade du dimanche au Bois de Boulogne d’Evenepoel, 1 ou deux Magritte, des Delvaux et les trésors de la vente de Lucerne en 1939 (Picasso, Gauguin, Chagall,…)"...

Homme de gauche, mais pas de partis, ce Français originaire de Lyon collectionne tout ce qui est en rapport avec les arts modestes comme les boules à neige, des Arc de Triomphe miniatures et des Tour Eiffel du même gabarit. Diplômé de l’école supérieure de commerce de Paris, Jean-Marc Gay a travaillé comme directeur d’écoles françaises au Japon et à Barcelone avant d’atterrir à la direction du musée de la tapisserie à Tournai puis à Liège, à la suite d’une procédure de concours.


Retour à la page précédente

Sources :

Une faute d'orthographe, de grammaire, une erreur à signaler, une info à nous communiquer ?
Ecrivez à redaction_AT_todayinliege.be en indiquant éventuellement le lien de la page concernée.