x
NewsLetter :
Les news par e-mail
-
Agenda, le meilleur agenda des sorties

19 juin 2012

 Tour de France à Liège : le tourisme de la pitié ?

Bien joué ! Ce samedi 30 juin, Liège campera au centre du monde cycliste, voire du monde tout court, en accueillant le prologue de départ et la première étape du Tour de France (le lendemain).

Si un tas de médias mentionnent un départ de la province de Liège, c’est parce que ladite Province tient bien serrée entre ses mâchoires la paternité de cet événement. Mais, concrètement, c’est de la renommée de la… ville de Liège dont il sera question. Et avant que les télévisions internationales - comme les touristes- ne braquent leurs lentilles sur le centre-ville, l’on ne peut pas dire que nos autorités communales aient impeccablement joué le coup.

Jugez plutôt : provenant de l’esplanade des Guillemins en chantier, le gentil visiteur s’aventurera dans le parc d’Avroy labouré.

Débarquant à l’opéra en travaux, il posera un œil sur la galerie éponyme en plein ravalement, avant de se diriger vers les ruines intactes de l’explosion de la rue Léopold. Passant devant l’hôtel de Ville et son perron masqué par des échafaudages*, il admirera les ruines temporaires de la Fontaine de la tradition avant de compter les nids-de-poule dans la rue Féronstrée.

Arrivant devant les fenêtres "réparées" avec des panneaux en bois au musée d’Ansembourg, c’est en tournant le dos au Grand Curtius qu’il se demandera si Liège, ancienne ville sidérurgique, n’est pas à ce point mal en point qu’elle en est réduite à commander des maisons gonflables pour maquiller ses « dents creuses ».

Carte postale

(*)Qui seront normalement enlevés avant le départ du Tour



Sources :  
 
Article précédent : Anarchie dans les {terrasses} et manque à gagner pour la Ville ?
Article suivant     : {Météo} : temps nuageux

Une faute d'orthographe, de grammaire, une erreur à signaler, une info à nous communiquer ?
Ecrivez à redaction_AT_todayinliege.be en indiquant éventuellement le lien de la page concernée.