x
NewsLetter :
Les news par e-mail
Agenda, le meilleur agenda des sorties

8 août 2012

 Vive la pêche aux canards dans la fontaine des Carmes !

Il est de plus en plus rare qu’une initiative publique soit d’abord destinée aux gens au lieu de servir de prétexte à une éphémère opération de communication pour mandataires publics. Certains passants de la place de Carmes auront remarqué que du mobilier urbain très coloré avait récemment redonné une vie estivale à la place de Carmes. Au pied de la passerelle des Chiroux.

tempo

C’est l’asbl Liège Gestion Centre-Ville qui, depuis le 20 juillet, a investi les rives du petit jet d’eau pour aider les citoyens à se réapproprier cette placette en retrait, plus très nette, peu attractive et « squattée par les SDF ». Il suffisait donc d’un coup de balai, de chaises longues, de la surveillance permanente d’un steward et de quelques jeux pour que, au moindre rayon de soleil, un célibataire revienne y bouquiner au soleil, des étudiantes viennent buller sur un transat ou que les parents y tractent leurs enfants.

Mais encore fallait-il le faire. « On a choisi des éléments colorés et mobiles pour que les gens ne se sentent pas obligés de se plaquer les uns contre les autres, explique Pierre Grandjean, le gestionnaire de l’asbl LGCV. Il y a des tables et chaises de bistrot, des transats, des jeux de société en grand format, des boules de pétanques, des livres… et les enfants peuvent même jouer gratuitement à la pêche aux canards dans la fontaine. L’idée est de remettre l’utilisateur au centre dans les endroits qui sont actuellement désertés ou sous-utilisées par les habitants. Dans le futur, on pense aussi aux places Xavier Neujean et Saint-Bethélemy.  »

Entièrement financé par l’asbl à hauteur de 10.000€, le projet revendique sa filiation avec Lively Cities, un projet européen de quatre ans (Belgique, France, Pays-Bas et Royaume-Uni) nourri par le programme INTERREG IVB et la Wallonie.

L’objectif ? La réappropriation citoyenne des espaces publics pour qu’ils deviennent des lieux de destination en s’inspirant des concepts novateurs de placemaking et de placemanagement qui ont fait leurs preuves en Australie, Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis. Des approches où l’utilisateur potentiel est replacé au cœur de l’aménagement en tenant compte de ses désirs, attentes et de la façon dont il utilise l’espace aujourd’hui, afin de proposer des aménagements parfois très simples aux autorités publiques.

Aux Carmes, la dolce vita durera jusqu’au 15 septembre, avant de laisser la place au festival Tempo Color, qui proposera lui aussi une autre vision du monde.

Infos et horaires : www.auxcarmes.be/



Sources :  
 
Article précédent : Un club d’échange de {services} à la mode en période de crise
Article suivant     : {Météo} : temps nuageux

Une faute d'orthographe, de grammaire, une erreur à signaler, une info à nous communiquer ?
Ecrivez à redaction_AT_todayinliege.be en indiquant éventuellement le lien de la page concernée.