x
Un jour dans la vie du soldat Hubert : une drôle de vidéo, un peu incompréhensible, réalisée par la Province de Liège qui commémore à sa façon la guerre 14-18, dont c’est le centième anniversaire.
NewsLetter :
Les news par e-mail
Agenda, ce qu'il y a à faire aujourd'hui
Expos / Salons

Les Chiroux, Du 6 mars au 30 septembre

Sang d’encre : écrire la Première Guerre mondiale

De février à septembre 2014, la bibliothèque Chiroux commémore le Centenaire de la Première guerre mondiale. Rencontres, expositions, animations, ateliers.

Durant le printemps et l’été, la bibliothèque Chiroux reviendra sur un évènement historique incontournable : la Première Guerre mondiale. Impossible de ne pas évoquer le centenaire de cet épisode de l’histoire, fondateur du XXe siècle, vécu comme une véritable boucherie par les contemporains. L’année 2014 de la bibliothèque sera donc chargée en activités « 14-18 ». Mais évoquer ce conflit, ce n’est pas seulement évoquer les soldats mutilés ou les privations de la population civile. La bibliothèque Chiroux vous propose un programme diversifié présentant le trench art (art des tranchées), la guerre via les cartes postales, la BD, des animations « jeux de rôle », des ateliers d’écriture, des balades guidées, des conférences, etc.

PROGRAMME COMPLET


Retour à la page précédente

MADmusée, Du 21 avril au 6 septembre

BREWED IN CHICAGO

Alors qu’a lieu en ce moment l’exposition "Brewed in Belgium : The Collection of MADmusée" au sein d’Intuit à Chicago, nous avons décidé de prolonger la collaboration entre nos deux institutions : Matt Arient, vice-président d’Intuit, a été invité par Pierre Muylle à opérer une sélection parmi notre vaste collection avoisinant les 2300 oeuvres. Il a sélectionné les oeuvres avec l’oeil et la sensibilité d’un collectionneur d’art visionnaire et de folk art américain. Cette exposition vise à préciser les points communs de l’art outsider d’une rive à l’autre de l’Atlantique.

Infos pratiques :

- Du 05.04 au 06.09.2014,

- Du lundi au vendredi de 10h à 18h, samedi de 14h à 18h,

- Au MADmusée.

http://www.madmusee.be/


Retour à la page précédente

Archéoforum, Du 25 avril au 25 octobre

Charlemagne à l’école
Les représentations iconogrpahique de Charlemagne dans les manuels scolaires.

En tant que haut lieu du patrimoine historique liégeois, l’Archéoforum de Liège se devait de participer aux commémorations du 1200e anniversaire de la disparition de Charlemagne(† 814).

L’idée de l’exposition est partie d’un constat simple : chacun d’entre nous a en tête son image de Charlemagne : l’empereur « à la barbe fleurie », l’inventeur de l’école, le père de l’Europe, etc. Avec l’analyse de plus de cent manuels scolaires, cette exposition présente différentes images de Charlemagne mais cherche aussi, avec l’aide de spécialistes de l’histoire médiévale, à débusquer les erreurs et anachronismes commis par les auteurs et les illustrateurs des manuels anciens.

Bref, une exposition à découvrir seul, en famille ou en classe, afin d’aborder, sous un angle original, la personnalité du grand empereur d’Occident et l’usage qui a été fait de son image.

Des ateliers de calligraphie seront organisés à la demande. Voir nos actualités.

Du 25 avril au 25 octobre 2014
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 17h
5-6€/pers ; 13€/famille (Visite de l’Archéoforum comprise)
04/250.93.70
infoarcheo@idpw.be
www.archeoforumdeliege.be


Retour à la page précédente

Musée d’Asembourg, Du 6 juin au 28 septembre

Exposition : Emile Alexandre

Formé à l’Académie des Beaux- Arts de Liège et licencié en histoire de l’art et archéologie à l’ULg, Emile Alexandre s’est toujours considéré comme un autodidacte.
Il peint surtout la mer, des paysages, des vues de villes (Liège, Rome…), des portraits, des figures, des grands nus, des compositions avec figures. Il puise également son inspiration dans les paysages d’Italie. Sa palette est riche et ses couleurs explosives. Son style spontané, lyrique, presque fauve, est rempli d’émotion et de mouvement. Sa peinture balance entre les paysages baignés de lumière méditerranéenne et l’art psychologique. Ses toiles sont des explosions de couleurs où l’homme et son monde communient.

Infos pratiques :

- Du 6 juin au 28 septembre,

- Au Musée d’Asembourg,

- Vernissage le jeudi 5 juin à 18h.

http://www.liege.be/


Retour à la page précédente

La Cité Miroir Place Xavier Neujean, 22 - 4000 Liège, Du 27 juin au 14 septembre

NASS BELGICA L’immigration marocaine en Belgique

L’exposition Nass Belgica (*) est la toute première de cette ampleur consacrée aux nombreuses facettes de l’immigration marocaine en Belgique.

Conçue dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire de l’accord bilatéral entre la Belgique et le Maroc pour l’envoi de travailleurs immigrés, Nass Belgica est une invitation au voyage à travers un pan de notre histoire au cœur des liens entre ces deux pays.

Après deux mois au Botanique, Nass Belgica pose ses valises à Liège. Avec nuance et humour, l’exposition bat en brèche nombre de préjugés que la réalité de l’immigration génère de part et d’autre dans la population. Cette exposition est construite autour de repères et de clefs de compréhension qui viendront éclairer différents thèmes, comme l’apport des immigrés marocains et de leurs descendants à l’histoire et à la construction de la Belgique, à son développement économique, à ses évolutions sociales et à sa vie culturelle.

Nass Belgica est une initiative de l’Université libre de Bruxelles, en coproduction avec le Botanique et en collaboration avec La Cambre, ENSAV, et s’inscrit dans le programme officiel des commémorations des 50 ans de l’immigration marocaine en Belgique (1964-2014).

Des visites guidées pour groupes sont organisées par Art&Fact :

- Groupe scolaire > 50€/h

- Groupe d’adultes > 65€/h
Infos et réservation au 043 66 56 04 ou par mail à art-et-fact@misc.ulg.ac.be



(*) L’expression Nass Belgica signifie littéralement « les gens de Belgique » en dialecte marocain, et désigne encore les familles belges et habitant en Belgique qui reviennent passer leurs vacances au Maroc.


Retour à la page précédente

Galerie Satellite, Du 2 juillet au 31 août

Christophe Nizet : ABL à l’avant garde

C’est au sein de la caserne de Spa, au plus près des troupes des 12ème et 13ème de ligne, mais aussi sur les terrains de parade, de manœuvre et d’entrainement, que Christophe Nizet a posé son regard photographique.

Né en 1991, le photographe a entrepris d’aller à la rencontre de militaires pour envisager, à travers un reportage photo-graphique, la réalité de leur métier, de leur engagement, de leur dignité d’honorer leur serment.
Durant dix mois, il a transfiguré l’austérité militaire par l’accentuation des contrastes entre le feu de l’action et la froide immobilité des plaines enneigées. Afin de se confondre avec son sujet, de ressentir au plus prés la conviction du devoir de ces hommes s’exerçant à la guerre pour préserver la paix, il a lui aussi revêtu sa tenue de camouflage.
Soldats et photographe s’allient pour rendre compte à travers une série d’images, de cette présence. Ce travail est un hommage à l’humanité à travers ceux qui la défendent, à l’avant garde de bien des préjugés.

02.07 > 31.08.14 - Galerie Satellite


Retour à la page précédente

Musée des Beaux Arts, Du 4 juillet au 24 août

Exposition d’été - Alberto Magnelli

L’exposition d’été au BAL présente l’ensemble de la production gravée de l’artiste italien Magnelli, visible pour la première fois en Belgique. Afin de comprendre le cheminement de l’artiste vers l’abstraction géométrique, son travail sur les formes et les couleurs, l’exploitation des supports et des techniques, soixante estampes, réalisées entre 1934 et 1971, sont mises en relation avec des peintures et des collages.

Cette exposition révèle l’oeuvre d’Alberto Magnelli, pionnier majeur de l’abstraction, qui mit en place, tout au long de sa carrière, un langage formel et chromatique personnel.

Infos pratiques :

- Du 4 juillet au 24 août,

- Vernissage le 3 juillet à 18h,

- Au Musée des Beaux Arts de Liège.

http://lesmuseesdeliege.be/


Retour à la page précédente

Grand Curtius, Du 8 juillet au 12 octobre

Jean Paul Forest

Jean Paul Forest vit et travaille à Tahiti et Moorea, en Polynésie française. Artiste plasticien autodidacte, il explore l’introduction de la trace humaine dans la pierre, à travers des pièces mobilières et dans les paysages. Chaque étape d’une réalisation, in situ ou en atelier, est mémorisée en images, et l’épaisseur documentaire obtenue permet » l’archéologie » d’un code, moins pensé que gestuel. Ce second travail peut être le seul élément rendu public. Son oeuvre est un questionnement sur nos rapports avec la matérialité du monde, en particulier les liens de celle-ci avec nos structures mentales.

Infos pratiques :

- 13 juin au 12 octobre 2014

- Au Grand Curtius

- Tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi


Retour à la page précédente

Grand Curtius, Du 8 juillet au 12 octobre

Jupille – Sous nos pieds, 2000 ans d’histoire

Le projet Archéo 2014 permet de découvrir le travail des archéologues belges et les trésors du patrimoine wallon. Avec l’exposition « Jupille – Sous nos pieds, 2000 ans d’histoire », le voile est levé, pour la première fois, sur l’historique des fouilles menées à Jupille entre 1872 et aujourd’hui.
L’exposition présente une sélection d’objets mis au jour durant les différentes campagnes de fouille (vase à buste de Jupille, reconstitution des tombes découvertes en 1916 et d’un fanum,…). Un aperçu des recherches menées par les archéologues seront présentées afin de permettre au visiteur de mieux comprendre le cheminement de l’interprétation de ces témoignages du passé. Certaines découvertes, plus récentes, sont directement passées de la fouille au musée. L’exposition sera accompagnée de visites-ateliers au cours desquelles de petits archéologues en herbe auront l’occasion de réaliser leurs propres fouilles et, qui sait ? de découvrir leurs propres trésors.

Infos pratiques :

- Jusqu’au 12 octobre,

- Grand Curtius.


Retour à la page précédente

Grand Curtius, Du 8 juillet au 31 août

À la rencontre des Bululs, Dieux des derniers coupeurs de tête

L’exposition révéle une collection privée, inédite, de Bululs provenant de la région d’Ifuago, située dans le centre de l’île de Luçon, aux Philippines, dont les terrasses en rizière sont inscrites au patrimoine mondial. Méconnu en Europe, l’Art philippin se dévoile ici par la présentation de bululs, grandes sculptures en bois, fortement stylisées, utilisées pour garder les champs de riz. L’occasion de contextualiser la complexité des rites et traditions de ces anciens artistes philippins, à la fois danseurs, tatoueurs, guerriers et coupeurs de tête.

Infos pratiques :

- 13 juin au 31 août 2014,

- Au Grand Curtius,

- Tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi.


Retour à la page précédente

Du 9 juillet au 31 août

Mylène Dorissen et Sophie Chastain exposent chez Murat

QUAND ? du 9 juillet au 31 août
LIEU ? 9 rue Souverain Pont Liège

En juillet et août, Murat offre ses murs mordorés aux peintures de Mylène Dorissen et Sophie Chastain
Accrochage mercredi 9 juillet dans l’après-midi où l’exposition sera dès lors visible...MAIS VERNISSAGE VENDREDI 25 JUILLET dès 19 h !


Retour à la page précédente

Wattitude, Du 1er août au 21 septembre

Jonas Beeken expose

Du 1er août au 21 septembre 2014, Wattitude présente Jonas Beeken, artiste peintre liégeois.

Vernissage le 1 août de 18 à 21h

Wattitude
Food - Fashion - Design made in Wallonia
Rue Souverain Pont, 7 4000 Liège

Site de Jonas Beeken : http://jonas-beeken.jimdo.com/


Retour à la page précédente

Musée de la Vie wallonne, Du 2 août 2014 (09:30) au 31 mai 2015 (18:30)

Exposition : "Liège dans la tourmente" - Dès le 2 août !

La Grande Guerre sous l’angle de l’histoire au quotidien

Cette réalisation d’ampleur, alimentée par les riches collections des Musées de la Ville de Liège et du Musée de la Vie wallonne, est complétée par des pièces rares en provenance tant de grandes institutions muséales que de particuliers. « Liège dans la tourmente 14-18 » prend place dans la très belle église Saint-Antoine.
L’exposition se présente prioritairement comme un focus sur la Bataille de Liège et la vie quotidienne à Liège et dans la province pendant la Première Guerre mondiale.

L’exposition cible la réalité liégeoise et présente la Grande guerre sous l’angle de l’histoire au quotidien des soldats et des civils, entraînés malgré eux dans les horreurs d’un interminable conflit. L’évocation aborde tour à tour la métropole liégeoise, les banlieues industrielles et les proches pays à la veille de la déflagration, l’inconcevable invasion allemande, la rude bataille des intervalles (5-6 août), la résistance héroïque des forts (8-16 août), la violence des exactions contre les populations civiles (destructions de plusieurs villages et villes dont Visé (16-18 août), et Liège (19 et 20 août), l’exil des populations, les difficultés de la vie au jour le jour durant quatre années d’occupation et, enfin, la libération.

Centré sur la forte charge émotionnelle générée par ces événements, dès l’armistice mais aussi, au-delà les décennies, jusqu’à nos jours, un espace mémoriel présente, sous la forme de documents, d’objets et de photos de monuments, les traces d’un passé toujours poignant. Loin du registre de la commémoration, c’est à une réappropriation partagée du souvenir que les visiteurs sont invités.

L’exposition est divisée en sept parties :

A) La Belle époque, une introduction qui traite de Liège à l’orée du conflit avec l’évocation des différents aspects économiques, sociaux, culturels et militaires à Liège et, plus largement, dans la province ;

B) Le viol de la neutralité, la mobilisation dès le 29 juillet, les travaux de défense dans les intervalles début août, le franchissement de la frontière le 4 août au matin, les premiers villages et villes envahis ;

C) La bataille de Liège, section accompagnée d’une reconstitution symbolique de la ceinture des forts autour de Liège. Celle-ci permet de comprendre le rôle capital joué par la Cité ardente dans la suite du déroulement du conflit. L’attitude admirable tant des troupes des forts que de l’armée de campagne est abordée notamment au travers des différents combats qui se sont déroulés autour de la Cité ardente, lors de la bataille dite des Intervalles (Rabozée, Rhées, Sart-Tilman ou Vottem) ;

D) Les exactions contre les civils, à savoir les injustifiables agressions allemandes qui touchent, de manière aveugle, en premier les habitants des villes et villages du Pays de Liège. Ces actes soulignent la « brutalisation » du conflit et la victimisation de la neutre Belgique ;

E) Les absents, c’est-à-dire à la fois les victimes des premiers combats, les militaires prisonniers envoyés dans des camps en Allemagne, les civils déportés aussi en Allemagne, les exilés, réfugiés en Hollande (Limbourg hollandais), en France et en Angleterre, et enfin ceux qui poursuivent le combat sur le front de l’Yser ;

F) La vie quotidienne traite du vécu des populations (rationnement, aides, secours, déportation, résistance, activités artistiques…) durant les quatre années d’occupation tout en soulignant les contacts avec ceux partis pour le front ou en exil à l’étranger ;

G) La mémoire, espace centré sur les traces et les souvenirs de la Grande Guerre à Liège et dans sa province. Il abrite notamment un lieu de rencontre qui accueille, le temps de l’exposition, animations et rencontres.

Le parcours est chronologique tout en laissant une relativement liberté dans la déambulation. Chaque espace est identifié par un portique d’entrée, une couleur. Un des fils conducteurs, au niveau pédagogique et animation, est constitué par l’histoire de la famille « Joassart », famille de négociants catholiques liégeois, dont les différents membres ont connu des destinées diverses illustrant la plupart des thématiques de l’exposition : mobilisation, Front de l’Yser, enrôlement en France, résistance, comité de secours et d’alimentation…

Site internet de l’expo : www.liegeexpo14-18.be

Site Province de Liège : www.provincedeliege.be

Retrouvez-nous sur Facebook

Information(s) pratique(s)

Les 2 expositions sont ouvertes du lundi au dimanche de 9h30 à 18h30.

- Individuels :
Votre billet vous donne accès aux 2 expositions :
Individuel senior : 10€
Individuel 7-18 : 8€
0-6 : gratuit
Article 27 : 2,5€

A la gare de Liège Guillemins : possibilité d’audio-guide à 2€
- Groupes
Au Musée de la Vie wallonne : possibilité d’un guide (FR, NL, DE) à 65€
en semaine, 75€ le weekend et jours fériés.
Groupes scolaires : 6€ par enfant (guidage compris)

Renseignements et réservations au +32(0)4/237.90.50 (Musée de la Vie wallonne) et au +32(0)4/224.49.38 (Gare Liège Guillemins)
Infos sur les publications disponibles via http://www.provincedeliege.be/node/7225


Retour à la page précédente

Galerie Liehrmann, Du 22 août au 21 septembre

Art de Vivres

De tout temps, la « bonne chère », a suscité l’inspiration de nombreux peintres. On pense bien sûr aux portraits aux légumes d’Arcimboldo, aux tables de Daniel Spoerri ou encore à Andy Warhol qui a mis à l’honneur une célèbre conserve, la Campbell’s Soup Cans.

La question est intéressante : qu’est-ce l’appétit pour les artistes d’aujourd’hui ? De la libido gourmande ou une pressante envie de manger la « junk food », cette nourriture industrielle formatée qui correspond à une addiction, une tentation irrépressible de manger du gras et du sucré.

Une exposition intitulée, ART de VIVRES, propose un regard différent sur l’aliment sublimé celui qui « nourrit » l’inconscient et l’imagination. Mijotée par Dany Liehrmann, dans l’esprit de ses rendez-vous thématiques annuels, cette confrontation rassemblera 26 artistes actuels autour de ce thème très mobilisateur car souvent les artistes sont à l’image des fruits qu’ils abordent.

Infos pratiques :

- Du 22 août au 21 septembre,

- Vernissage le 21 août de 18h à 20h,

- Galerie Liehrmann.

http://www.galerie-liehrmann.be/


Retour à la page précédente

La Zone, Du 3 au 30 septembre

JEAN-BON EXPOSITION

Des cocottes sexy, de la testostérone en masse et des broderies vulgaires juste ce qu’il faut... Une fresque et un coin lecture plein de fanzines ! Tout ça autour d’une bière à 1,60€.

Infos pratiques :

- Vernissage le 3 septembre à 19h,

- A La Zone.


Retour à la page précédente
1 | 2