x
Un jour dans la vie du soldat Hubert : une drôle de vidéo, un peu incompréhensible, réalisée par la Province de Liège qui commémore à sa façon la guerre 14-18, dont c’est le centième anniversaire.
NewsLetter :
Les news par e-mail
Agenda, ce qu'il y a à faire aujourd'hui
Expos

Musée de la Vie wallonne, Du 2 août 2014 (09:30) au 31 mai 2015 (18:30)

Exposition : "Liège dans la tourmente" - Dès le 2 août !

La Grande Guerre sous l’angle de l’histoire au quotidien

Cette réalisation d’ampleur, alimentée par les riches collections des Musées de la Ville de Liège et du Musée de la Vie wallonne, est complétée par des pièces rares en provenance tant de grandes institutions muséales que de particuliers. « Liège dans la tourmente 14-18 » prend place dans la très belle église Saint-Antoine.
L’exposition se présente prioritairement comme un focus sur la Bataille de Liège et la vie quotidienne à Liège et dans la province pendant la Première Guerre mondiale.

L’exposition cible la réalité liégeoise et présente la Grande guerre sous l’angle de l’histoire au quotidien des soldats et des civils, entraînés malgré eux dans les horreurs d’un interminable conflit. L’évocation aborde tour à tour la métropole liégeoise, les banlieues industrielles et les proches pays à la veille de la déflagration, l’inconcevable invasion allemande, la rude bataille des intervalles (5-6 août), la résistance héroïque des forts (8-16 août), la violence des exactions contre les populations civiles (destructions de plusieurs villages et villes dont Visé (16-18 août), et Liège (19 et 20 août), l’exil des populations, les difficultés de la vie au jour le jour durant quatre années d’occupation et, enfin, la libération.

Centré sur la forte charge émotionnelle générée par ces événements, dès l’armistice mais aussi, au-delà les décennies, jusqu’à nos jours, un espace mémoriel présente, sous la forme de documents, d’objets et de photos de monuments, les traces d’un passé toujours poignant. Loin du registre de la commémoration, c’est à une réappropriation partagée du souvenir que les visiteurs sont invités.

L’exposition est divisée en sept parties :

A) La Belle époque, une introduction qui traite de Liège à l’orée du conflit avec l’évocation des différents aspects économiques, sociaux, culturels et militaires à Liège et, plus largement, dans la province ;

B) Le viol de la neutralité, la mobilisation dès le 29 juillet, les travaux de défense dans les intervalles début août, le franchissement de la frontière le 4 août au matin, les premiers villages et villes envahis ;

C) La bataille de Liège, section accompagnée d’une reconstitution symbolique de la ceinture des forts autour de Liège. Celle-ci permet de comprendre le rôle capital joué par la Cité ardente dans la suite du déroulement du conflit. L’attitude admirable tant des troupes des forts que de l’armée de campagne est abordée notamment au travers des différents combats qui se sont déroulés autour de la Cité ardente, lors de la bataille dite des Intervalles (Rabozée, Rhées, Sart-Tilman ou Vottem) ;

D) Les exactions contre les civils, à savoir les injustifiables agressions allemandes qui touchent, de manière aveugle, en premier les habitants des villes et villages du Pays de Liège. Ces actes soulignent la « brutalisation » du conflit et la victimisation de la neutre Belgique ;

E) Les absents, c’est-à-dire à la fois les victimes des premiers combats, les militaires prisonniers envoyés dans des camps en Allemagne, les civils déportés aussi en Allemagne, les exilés, réfugiés en Hollande (Limbourg hollandais), en France et en Angleterre, et enfin ceux qui poursuivent le combat sur le front de l’Yser ;

F) La vie quotidienne traite du vécu des populations (rationnement, aides, secours, déportation, résistance, activités artistiques…) durant les quatre années d’occupation tout en soulignant les contacts avec ceux partis pour le front ou en exil à l’étranger ;

G) La mémoire, espace centré sur les traces et les souvenirs de la Grande Guerre à Liège et dans sa province. Il abrite notamment un lieu de rencontre qui accueille, le temps de l’exposition, animations et rencontres.

Le parcours est chronologique tout en laissant une relativement liberté dans la déambulation. Chaque espace est identifié par un portique d’entrée, une couleur. Un des fils conducteurs, au niveau pédagogique et animation, est constitué par l’histoire de la famille « Joassart », famille de négociants catholiques liégeois, dont les différents membres ont connu des destinées diverses illustrant la plupart des thématiques de l’exposition : mobilisation, Front de l’Yser, enrôlement en France, résistance, comité de secours et d’alimentation…

Site internet de l’expo : www.liegeexpo14-18.be

Site Province de Liège : www.provincedeliege.be

Retrouvez-nous sur Facebook

Information(s) pratique(s)

Les 2 expositions sont ouvertes du lundi au dimanche de 9h30 à 18h30.

- Individuels :
Votre billet vous donne accès aux 2 expositions :
Individuel senior : 10€
Individuel 7-18 : 8€
0-6 : gratuit
Article 27 : 2,5€

A la gare de Liège Guillemins : possibilité d’audio-guide à 2€
- Groupes
Au Musée de la Vie wallonne : possibilité d’un guide (FR, NL, DE) à 65€
en semaine, 75€ le weekend et jours fériés.
Groupes scolaires : 6€ par enfant (guidage compris)

Renseignements et réservations au +32(0)4/237.90.50 (Musée de la Vie wallonne) et au +32(0)4/224.49.38 (Gare Liège Guillemins)
Infos sur les publications disponibles via http://www.provincedeliege.be/node/7225


Retour à la page précédente

Cité Miroir - Sauvenière - Place Xavier Neujean 22 à 4000 Liège, Du 11 septembre 2014 au 12 septembre 2016

Plus jamais ça !

Parcours dans les camps nazis - Expo Permanente

Au lendemain des deux guerres mondiales, ils furent nombreux à décider de tout faire pour que l’horreur des conflits armés, des massacres de masse et de la barbarie ne se reproduise plus jamais. La bête immonde semblait endormie. Pourtant, elle ne faisait que sommeiller. Aujourd’hui, les idées haineuses sont à nouveau de retour et semblent devenir banales.

Plus jamais ça ?
C’est une question … pour rappeler que nos acquis sont fragiles et qu’il faut rester vigilant. Certaines idées sont vraiment dangereuses pour nos libertés et menacent la démocratie. La visite de la nouvelle exposition des Territoires de la Mémoire asbl est intense et émouvante. En suivant le parcours de celles et ceux qui, dans les camps de la mort, ont été les victimes du nazisme, les visiteurs sont progressivement confrontés à l’actualité et à l’urgence de résister tous les jours. Mais comment agir aujourd’hui en étant un citoyen responsable ?
Se souvenir est indispensable pour ne pas oublier, mais c’est par l’éducation que nous serons capables de comprendre le passé, d’éviter de reproduire les erreurs commises et de nous engager pour demain. Et si nous construisions ensemble une société plus juste et plus respectueuse de tous les êtres humains pour lutter contre tous les inacceptables.

INFOS PRATIQUES :

> Heures d’ouvertures :
Lundi au vendredi : de 9h à 16h (dernière entrée)
Samedi et dimanche : de 10h à 16h (dernière entrée)

> Prix d’entrée
3 € (étudiant/senior) - 5 € (adulte) – 1,25 € (Article 27)
1 accompagnant / groupe de 15 personnes.
Entrée gratuite pour les membres des Territoires de la Mémoire asbl, les possesseurs d’une carte Région wallonne, Carte Prof, Educpass ou Leraren Kaart, accès gratuit le 1er dimanche du mois.
Les groupes sur réservation
fermé les jours fériés

> Réservez votre visite
À la Cité Miroir - Sauvenière - Place Xavier Neujean 22 à 4000 Liège
Courriel : reservation@citemiroir.be
Site Internet : www.citemiroir.be
Tél. : 0032 (0) 4 230 70 50

L’exposition est accessible :
à tout particulier (âge conseillé à partir de 11 ans)  ;
à tout groupe (sur réservation).
Les infrastructures permettent un accès aux personnes à mobilité réduite.

À la demande

Prolongation de la visite par un échange avec un animateur. Avantages particuliers pour les groupes provenant d’un établissement scolaire situé sur le territoire d’une Ville ou d’une Commune Territoire de Mémoire. Si votre école est située sur une commune partenaire, signalez-le lors de votre réservation.
Plus d’informations sur le partenariat "Territoires de Mémoire" :
04 250 99 44 ou projets@territoires-memoire.be


Retour à la page précédente

MADmusée, Du 13 septembre au 20 décembre

Franco Bellucci

Franco Bellucci fréquente l’atelier Blu Cammello à Livorno depuis 1999. Ses créations témoignent d’un besoin vital de déconstruire et reconstruire le monde. Il est l’auteur d’un univers attachant, composé d’objets les plus divers qu’il insère l’un dans l’autre ou qu’il assemble au moyen de câble électrique, de textile, de tuyaux ou de ficelle. Alors que les imbroglios de noeuds et de liaisons en tous genres de ses réalisations laisseraient supposer un travail brutal, il est surprenant de constater à quel point l’auteur oeuvre patiemment et posément au rythme de douces respirations.

Cette exposition s’accompagne d’une publication monographique richement illustrée. Textes de Riccardo Bargellini, Gustavo Giacosa, Tanja Klemm & Pierre Muylle (co-ed MADmusée / Blu Cammello ; fr/engl/it).

Infos pratiques :

- Du 13 septembre au 20 décembre,

- Au MADmusée,

- Vernissage le 12 septembre à 18h30.


Retour à la page précédente

Galerie Isabeau - 7 rue du Pont, Du 17 octobre au 31 décembre

Vanessa Cao - Dominique Houcmant | Goldo

La Galerie Isabeau présente, du 17 octobre au 31 décembre 2014 :

Vanessa Cao
Plis, Plumes, Petits Pois

- stylisme et bijoux -

Dominique Houcmant | Goldo
Les Barbies au Musée

- photographies -

Vernissage le jeudi 23 octobre de 18 à 20h

Horaire de la galerie :

- du mercredi au samedi de 11 à 18h

- dimanche de 11 à 14h


Retour à la page précédente

Cité Miroir, Du 17 octobre 2014 au 29 mars 2015

L’Art dégénéré selon Hitler - La vente de Lucerne

L’art et l’histoire sont réunis dans une exposition présentée à Liège consacrée aux oeuvres qui furent vendues aux enchères par les Allemands à Lucerne en 1939. À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, les autorités nazies qualifient plusieurs oeuvres d’art Moderne présentes dans les musées allemands de « dégénérées » et souhaitent les liquider. En juin 1939, elles organisent une importante vente aux enchères à Lucerne. Cette vente, qui prendra une dimension historique, réunit les noms des plus grands artistes de l’époque : Gauguin, Chagall, Matisse, Kokoschka ou encore Picasso...

L’État belge est présent à la vente, de même qu’une délégation liégeoise qui a réuni de gros moyens. La Belgique acquiert plusieurs oeuvres pour les musées d’Anvers et de Bruxelles tandis que Liège achète neuf toiles exceptionnelles qui font actuellement partie des oeuvres majeures des collections de la Ville. Aujourd’hui dispersées à travers le monde dans de prestigieuses collections privées et publiques, une grande part des oeuvres de la vente seront réunies pour la première fois et présentée en exclusivité à La Cité Miroir de Liège. L’exposition sera étoffée par de nombreux documents évoquant le contexte historique de la vente.

Infos pratiques :

- Du 17 octobre 2014 au 29 mars 2015,

- A la Cité Miroir,

- De gratuit à 12 euros.

http://www.citemiroir.be/


Retour à la page précédente

LE BOCHOLTZ Place Saint-Michel 80, 4000 Liège, Du 18 octobre 2014 au 1er février 2015

EXPOSITION EDGAR DEGAS

L’exposition au Bocholtz présente plus de 100 œuvres graphiques d’Edgar Degas et de ses contemporains Auguste Rodin et Claude Monet. Cette exposition montre que le travail de Degas est dominé par l’obsession de la représentation du mouvement, notamment à travers leur passion pour la femme et la danse. C’est toute la vie des dernières décennies du XIXe siècle qui défile les pastels, lithographies, gravures, dessins, estampes, illustrations et lettres du maître de l’impressionnisme.

Expo Degas Bocholtz (35)Degas participe à la première exposition du groupe impressionniste en 1874 à la galerie Durand-Ruel. Il devient rapidement célèbre pour ses toiles représentant de jeunes danseuses de ballet, des nus féminins et des courses de chevaux, dans lesquels il cherche l’instantané et l’éphémère. Il s’intéresse tout particulièrement au ballet dans lequel il voit un sujet idéal d’observation du mouvement rapide, et une vaste possibilité de composition spatiale. Degas est surtout sensible aux coulisses, au travail derrière le rideau, aux exercices et aux répétitions. Il s’intéresse aussi à la riche société qui peut alors s’offrir le luxe des spectacles, du théâtre, de la musique et de la danse. Pour Degas, ce microcosme va devenir un lieu d’observation privilégié des rapports humains et des rapports contradictoires entre l’art, le travail et les affaires.

Expo Degas Bocholtz (20)Degas cesse de travailler en 1912. Ses dernières années sont tristes, d’autant plus qu’il a survécu à beaucoup de ses amis proches. Il décède à Paris dans la solitude, le 27 septembre 1917. Après sa mort, on découvrira de nombreux travaux qui n’étaient pas destinés à des expositions et qui illustrent toute la créativité et l’intimité de Degas. C’est le cas notamment des monotypes qui forment le centre de cette exposition au Bocholtz.


- ouvert tous les jours de 14h à 18h sauf le lundi - fermé le 25 décembre et le 01 janvier

- adultes : 7 € · 7 à 18 ans, + de 60 ans et groupes : 6 € · 0 à 6 ans : gratuit

http://www.edgar-degas.org/


Retour à la page précédente

Grand Curtius, Du 24 octobre 2014 au 25 janvier 2015

Rétrospective Hubert Grooteclaes

Le 23 octobre 2014 marque le 20e anniversaire du décès d’Hubert Grooteclaes (Aubel, 1927 – Liège, 1994). Premier à avoir réussi le pari de faire entrer la photographie dans les galeries de peintures, professeur pendant plus de 20 ans à l’Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc de Liège, ce photographe autodidacte est à l’origine de l’école liégeoise de la photographie.

Conçue avec ses proches, l’exposition retrace, sous forme de rétrospective, l’évolution de sa carrière, depuis les travaux de jeunesse jusqu’aux derniers paysages, en passant par les célèbres portraits d’artistes (Léo Ferré, Romy Schneider, Miles Davis, Jacques Brel,…), les photographismes, les peintures, et les flous coloriés.

Une oeuvre à la fois avant-gardiste et empreinte d’une grande nostalgie.

Infos pratiques :

- Du 24 octobre au 25 janvier,

- Vernissage le jeudi 23 octobre à 18h,

- Au Grand Curtius,

- 5€/3€.


Retour à la page précédente

Les Chiroux, Du 25 octobre 2014 au 17 janvier 2015

aИИe herbauts. FAIRE CHAISE DE TOUT BOIS

La nouvelle exposition aux Chiroux, aИИe herbauts. FAIRE CHAISE DE TOUT BOIS , fera découvrir aux enfants comme aux plus grands l’univers Anne Herbauts, une auteure-illustratrice de grand talent de la Fédération Wallonie – Bruxelles. Principalement éditée chez Casterman et chez Esperluète, elle est connue internationalement.

Composant généralement elle-même texte et illustration, ses albums sont le fruit d’un travail très approfondi et particulièrement abouti sur le lien indissociable du texte et de l’image. Elle utilise ces deux langages avec subtilité, finesse, légèreté ; il se dégage de ses albums une poésie qui touche à l’universel.

L’exposition, conçue comme une installation globale, présente une sélection de documents et d’originaux, ainsi qu’une série de modules et de créations inédites. L’œuvre de l’auteure-illustratrice Anne Herbauts regorge de beautés et de surprises. Son propos délicat se marie à une constante expérimentation visuelle et poétique, à la portée de la sensibilité de tous.

Infos pratiques :

- Du 25 octobre au 17 janvier,

- Aux Chiroux,

- Vernissage le vendredi 24 octobre à 18h en présence de l’artiste.

http://www.chiroux.be/


Retour à la page précédente

Quai4 galerie Liège Quai Churchill4, Du 7 novembre au 20 décembre

Robin Vokaer

Ce sont les peintures de Robin Vokaer qui vont animer les murs de la galerie Quai4.
Peintures raclées, brossées, texturées, la tradition du glacis a pris un tour résolument moderne chez Vokaer, celui de ne plus viser à l’excellence de la profondeur, mais à celle, tout aussi fascinante, d’un jeu vibratoire dynamique.

Cette première exposition personnelle à Liège donne à voir, l’émotion, le contraste entre le gris des pierres et la couleur des peintures.

“La couleur me possède. Point n’est besoin de chercher à la saisir. Elle me possède, je le sais. Voilà le sens du moment heureux : la couleur et moi sommes un. Je suis peintre”.
Sans doute est-ce par ce biais repris à Paul Klee, que le sculpteur Robin Vokaer aborde aujourd’hui les deux dimensions de la surface plane. Pourtant, il s’y mesure à l’appui d’une construction ; celle d’un jeu de carrés colorés... mis au carré.

http://www.quai4.be


Retour à la page précédente

Banque Delen, Du 10 novembre 2014 au 7 janvier 2015

Patrick Selinger

Cette exposition est composée de 2 parties : - une exposition intitulée « Solo » présentée dans les salles du rez–de-chaussée et réunissant des œuvres récentes (acryliques et encres sur toiles de 2013) de Patrick Selinger. - une exposition rétrospective de l’artisite réunissant des œuvres de 1986 à 2012, présentée aux premier et deuxième étages. La carrière de Patrick Selinger a commencé il y a 25 ans par une exposition à la Galerie Lens Fine Art à Anvers (1985). D’emblée, Patrick Selinger se situait en dehors, en avant, à côté des tendances de l’art « établi ». Ce qu’il apportait, c’était une nouvelle vision sur le monde, le monde de la communication, des signes, des symboles, des médias. Une vision critique, démystifiante, décapante. Il a été inspiré par les nouveaux symboles, icônes, idéogramme de notre société (dont les panneaux routiers par exemple ou les magazines et même les tickets de parking, de restaurants, cafés,…). Plus récemment, il s’est également attaqué au monde de la bourse. L’art de Patrick Selinger, pose des questions, remet en question, dérange nos certitudes. En passant, Patrick Selinger aborde, transforme, s’approprie et exproprie d’autres symboles, d’autres piliers de la société. Finalement le monde entier, avec ses signaux élémentaires, ses finances truquées, ses tickets omniprésents et orwelliens, ses médias trafiqués, devient le monde du plasticien. Le titre de l’exposition d’œuvres récentes intitulée « Solo » parle de la solitude de l’artiste, de la solitude de l’homme dans l’univers. Ses visages ronds ou ovales ont une expression à la fois impersonnelle et minimaliste évoquant des astres ou des étoiles. Ses personnages en noir et blanc aux visages surdimensionnés face à l’homme minuscule sont manifestement à la recherche de sens, et de symboles : maîtres, dieu, guides,... Patrick Selinger prend le contre-pied de l’impressionisme, du surréalisme,…, il nous révèle nos propres pensées, nos propres émotions, et peut-être notre propre solitude face à ses figures stellaires imperturbables. Patrick Selinger est aussi musicien, compositeur, interprète. Avec une nonchalance consciencieuse, Patrick Selinger a continué à piétiner, pendant toutes ces années, les plates-bandes de l’ordre artistique établi. Propos de René Trau (extraits)

Jusqu’au 7 janvier 2015 - Banque Delen (10, rue des Prémontrés)


Retour à la page précédente

Maison Renaissance de la Société libre d’Émulation., Du 12 novembre 14:00 au 20 décembre 14:59

Cécile Vandresse : Ouvrez les yeux, fermez les yeux.

Du 12 novembre au 20 décembre 2014, la Maison Renaissance de la Société libre d’Émulation accueille Ouvrez les yeux, fermez les yeux, une exposition de dessins de Cécile Vandresse.

Voici comment l’artiste présente son travail :

"Ouvrez lez yeux
Fermez lez yeux

Le temps d’un battement de cils
Le temps d’une vie

Le premier regard est toujours perdu, reste la surprise de ce qui advient.

J’ai commencé cette série de dessins à la fin d’un hiver particulièrement long et sombre ; on aurait dit que le printemps ne reviendrait jamais.
Je suis descendue dans le jardin cueillir ce que je trouvais. Il restait quelques plantes insignifiantes séchées par le gel : phlox, lavandes, asters. Je me suis mise à les dessiner sur des calques et à les superposer pour que la lumière puisse les traverser comme à travers des voiles et les laisse apparaître telles des empreintes un peu effacées ou sur le point de l’être. Ils n’ont aucune prétention de savoir-faire malgré leur apparence d’études botaniques. Ils sont plutôt comme des pas dans la neige ou des traces dans le sable, signes qu’une vie est passée par là."


Une œuvre sensible, à la fois forte et délicate ; un travail intense et touchant que nous vous invitons à découvrir.

Infos pratiques :

Ouvrez les yeux, fermez les yeux , une exposition de Cécile Vandresse à la Maison Renaissance de la Société libre d’Émulation, rue Charles Magnette 5 et 9 à 4000 Liège.

Ouvert du 13 novembre au 20 décembre 2014 mercredi au samedi de 14H00 à 18H00.

Vernissage le mercredi 12 novembre de 18H00 à 20H30.

Entrée libre.

http://www.emulation-liege.be


Retour à la page précédente

Les Brasseurs, Du 18 novembre 2014 au 17 janvier 2015

Résister aux Sirènes

Un simple coup d’oeil au flux d’information qui nous parvient en permanence suffit pour s’en convaincre, plus que jamais et comme jamais, notre société est aux prises avec un raz de marée néolibéral triomphant et une montée des extrémismes qui fragilisent un peu partout les valeurs démocratiques et les avancées des luttes sociales. Insidieusement, ce que Pasolini appelait “le nouveau fascisme” s’est infiltré dans tous les recoins d’un monde en pleine mutation autant que de dans nos consciences, prenant possession de l’essence même de nos comportements et donnant raison à Jean Baudrillard lorsqu’il soulignait, en 1970, que la consommation avait remplacé la morale comme “mode actif de relation (non seulement aux objets, mais à la collectivité et au monde)”.

Face à la pensée unique, au profit maximum, au cynisme des financiers, à l’uniformisation culturelle, à l’abrutissement de masse et au règne des simulacres, avons-nous encore la possibilité de nous inscrire à contre courant, de revendiquer d’autres voies, de résister aux sirènes ? Quelles sont les stratégies de survie qui se proposent à nous et dans quelle mesure les artistes peuvent-ils devenir des vecteurs d’éveil et de prise de conscience ?

Infos pratiques :

- Du 18 novembre au 17 janvier,

- Aux Brasseurs (Rue du Pont, 26/28),

- Vernissage le 15 novembre à 18h.

http://www.lesbrasseurs.org/


Retour à la page précédente

BAL, Du 20 novembre 2014 au 1er février 2015

Impressions et parallèles : la peinture belge et lettone

Le BAL- Musée des Beaux-Arts de Liège accueillera, du 20 novembre 2014 au 1er février 2015, une des plus vastes collections d’art belge conservée en-dehors de son territoire, au Musée national des Beaux-Arts de Lettonie (LNMM). Des tableaux d’artistes belges et lettons de la 1ère moitié du XXe siècle, tout à fait inédits pour le public belge, entrent en dialogue avec des œuvres issues des collections liégeoises.

Infos pratiques :

- Du 20 novembre au 1 février 2015,

- Vernissage le mercredi 19 novembre à 19h30,

- Au Musée des Beaux-Arts de Liège,

- 5€ | réductions : 2,50€ - 1,25€ | -12 ans et groupes scolaires (territoire de la ville de Liège) : gratuit.

http://www.beauxartsliege.be/


Retour à la page précédente

Maison des Métiers d’Art, Du 21 novembre au 31 décembre

Exposition Cadeaux

Décembre : le mois des guirlandes lumineuses, des vitrines décorées, des animations exceptionnelles... Bientôt Noël. Des cadeaux fleurissent partout, tout nous pousse à en faire.

C’est dans ce sens que l’Office Provincial des Métiers d’Art (OPMA), présidé par le Député provincial Paul-Emile MOTTARD, vous propose, en cette fin d’année 2014, une exposition ayant pour thème « LE CADEAU ». Plus de 40 artisans de la Province de Liège présentent leurs créations, des plus simples aux plus sophistiquées. De nombreuses techniques sont présentes : travail du bois et de la terre, bijoux, céramique, accessoires de mode, pâte à sel, vaisselle, verre, …Tous les objets sont créés ou customisés par les artisans. Vous y trouverez un cadeau original à offrir… ou à recevoir !

Infos pratiques :

- Du 21/11 au 31/12,

- A la Maison des Métiers d’Art,

- Entrée libre.

http://www.opmaliege.be/


Retour à la page précédente

Gare Liège Guillemins, Du 22 novembre 2014 au 4 janvier 2015

Disneyland® Paris Ice Dreams

Dans un décor de glace et de neige féérique inspiré de célèbres attractions de Disneyland® Paris, des artistes du monde entier mettent en scène vos personnages Disney préférés.

Autour du Château de la Belle au Bois Dormant, d’incroyables sculptures évoquent les attractions les plus emblématiques du parc, les héros de Disney et la toute nouvelle attraction Ratatouille : L’Aventure Totalement Toquée de Rémy !

Prenez part à cette aventure passionnante, dans un monde féerique et fantastique de glace et de neige. Partez à la découverte de l’art glaciaire et suivez avec vos enfants le récit palpitant des aventures qui vous sont contées en neige et en glace. Un monde magique, lumineux et plein d’émotions, est à votre portée le temps d’un hiver, inspiré par Disneyland® Paris.

N’oubliez pas votre bonnet et vos moufles, car la température dans le palais des glaces se situe en permanence sous les six degrés Celsius. Vêtements chauds vivement recommandés !

Après Bruges, Paris et Bruxelles, l’équipe des sculpteurs de glace s’installera pour la première fois à Liège, sur le site prestigieux de la Place des Guillemins.

Une équipe d’artistes professionnels triés sur le volet façonnera une sélection d’attractions renommées et de moments magiques de Disneyland® Paris, tandis que les personnages préférés et les figurines les plus connues créés par Disney et Pixar connaîtront une seconde vie dans la glace. Ces artisans-sculpteurs disposeront de 5 semaines sur place pour réaliser des oeuvres qui pourront varier en taille et même atteindre 6 mètres de haut.

Les tickets sont en vente aux caisses du festival. Il n’est pas nécessaire de réserver.

- Les adultes paient € 12, 00 d’accès par personne.

- Les étudiants, les seniors 60+ et les moins valides jouissent d’un tarif préférentiel de € 10,00 par personne.

- Les enfants de 4 à 11 ans paient € 8,00 par personne et disposent de l’accès gratuit en dessous de 4 ans.

- Le tarif groupe est valable à partir de 10 personnes et offre une réduction de € 2,00 par personne.


Liège Guillemins
Du 22 novembre 2014 au 4 janvier 2015, tous les jours de 10 à 19 h.

http://www.glace.be/


Retour à la page précédente
1 | 2