x
Un jour dans la vie du soldat Hubert : une drôle de vidéo, un peu incompréhensible, réalisée par la Province de Liège qui commémore à sa façon la guerre 14-18, dont c’est le centième anniversaire.
NewsLetter :
Les news par e-mail
Agenda, ce qu'il y a à faire aujourd'hui
Expos

Musée de la Vie wallonne, Du 2 août 2014 (09:30) au 31 mai 2015 (18:30)

Exposition : "Liège dans la tourmente" - Dès le 2 août !

La Grande Guerre sous l’angle de l’histoire au quotidien

Cette réalisation d’ampleur, alimentée par les riches collections des Musées de la Ville de Liège et du Musée de la Vie wallonne, est complétée par des pièces rares en provenance tant de grandes institutions muséales que de particuliers. « Liège dans la tourmente 14-18 » prend place dans la très belle église Saint-Antoine.
L’exposition se présente prioritairement comme un focus sur la Bataille de Liège et la vie quotidienne à Liège et dans la province pendant la Première Guerre mondiale.

L’exposition cible la réalité liégeoise et présente la Grande guerre sous l’angle de l’histoire au quotidien des soldats et des civils, entraînés malgré eux dans les horreurs d’un interminable conflit. L’évocation aborde tour à tour la métropole liégeoise, les banlieues industrielles et les proches pays à la veille de la déflagration, l’inconcevable invasion allemande, la rude bataille des intervalles (5-6 août), la résistance héroïque des forts (8-16 août), la violence des exactions contre les populations civiles (destructions de plusieurs villages et villes dont Visé (16-18 août), et Liège (19 et 20 août), l’exil des populations, les difficultés de la vie au jour le jour durant quatre années d’occupation et, enfin, la libération.

Centré sur la forte charge émotionnelle générée par ces événements, dès l’armistice mais aussi, au-delà les décennies, jusqu’à nos jours, un espace mémoriel présente, sous la forme de documents, d’objets et de photos de monuments, les traces d’un passé toujours poignant. Loin du registre de la commémoration, c’est à une réappropriation partagée du souvenir que les visiteurs sont invités.

L’exposition est divisée en sept parties :

A) La Belle époque, une introduction qui traite de Liège à l’orée du conflit avec l’évocation des différents aspects économiques, sociaux, culturels et militaires à Liège et, plus largement, dans la province ;

B) Le viol de la neutralité, la mobilisation dès le 29 juillet, les travaux de défense dans les intervalles début août, le franchissement de la frontière le 4 août au matin, les premiers villages et villes envahis ;

C) La bataille de Liège, section accompagnée d’une reconstitution symbolique de la ceinture des forts autour de Liège. Celle-ci permet de comprendre le rôle capital joué par la Cité ardente dans la suite du déroulement du conflit. L’attitude admirable tant des troupes des forts que de l’armée de campagne est abordée notamment au travers des différents combats qui se sont déroulés autour de la Cité ardente, lors de la bataille dite des Intervalles (Rabozée, Rhées, Sart-Tilman ou Vottem) ;

D) Les exactions contre les civils, à savoir les injustifiables agressions allemandes qui touchent, de manière aveugle, en premier les habitants des villes et villages du Pays de Liège. Ces actes soulignent la « brutalisation » du conflit et la victimisation de la neutre Belgique ;

E) Les absents, c’est-à-dire à la fois les victimes des premiers combats, les militaires prisonniers envoyés dans des camps en Allemagne, les civils déportés aussi en Allemagne, les exilés, réfugiés en Hollande (Limbourg hollandais), en France et en Angleterre, et enfin ceux qui poursuivent le combat sur le front de l’Yser ;

F) La vie quotidienne traite du vécu des populations (rationnement, aides, secours, déportation, résistance, activités artistiques…) durant les quatre années d’occupation tout en soulignant les contacts avec ceux partis pour le front ou en exil à l’étranger ;

G) La mémoire, espace centré sur les traces et les souvenirs de la Grande Guerre à Liège et dans sa province. Il abrite notamment un lieu de rencontre qui accueille, le temps de l’exposition, animations et rencontres.

Le parcours est chronologique tout en laissant une relativement liberté dans la déambulation. Chaque espace est identifié par un portique d’entrée, une couleur. Un des fils conducteurs, au niveau pédagogique et animation, est constitué par l’histoire de la famille « Joassart », famille de négociants catholiques liégeois, dont les différents membres ont connu des destinées diverses illustrant la plupart des thématiques de l’exposition : mobilisation, Front de l’Yser, enrôlement en France, résistance, comité de secours et d’alimentation…

Site internet de l’expo : www.liegeexpo14-18.be

Site Province de Liège : www.provincedeliege.be

Retrouvez-nous sur Facebook

Information(s) pratique(s)

Les 2 expositions sont ouvertes du lundi au dimanche de 9h30 à 18h30.

- Individuels :
Votre billet vous donne accès aux 2 expositions :
Individuel senior : 10€
Individuel 7-18 : 8€
0-6 : gratuit
Article 27 : 2,5€

A la gare de Liège Guillemins : possibilité d’audio-guide à 2€
- Groupes
Au Musée de la Vie wallonne : possibilité d’un guide (FR, NL, DE) à 65€
en semaine, 75€ le weekend et jours fériés.
Groupes scolaires : 6€ par enfant (guidage compris)

Renseignements et réservations au +32(0)4/237.90.50 (Musée de la Vie wallonne) et au +32(0)4/224.49.38 (Gare Liège Guillemins)
Infos sur les publications disponibles via http://www.provincedeliege.be/node/7225


Retour à la page précédente

Cité Miroir - Sauvenière - Place Xavier Neujean 22 à 4000 Liège, Du 11 septembre 2014 au 12 septembre 2016

Plus jamais ça !

Parcours dans les camps nazis - Expo Permanente

Au lendemain des deux guerres mondiales, ils furent nombreux à décider de tout faire pour que l’horreur des conflits armés, des massacres de masse et de la barbarie ne se reproduise plus jamais. La bête immonde semblait endormie. Pourtant, elle ne faisait que sommeiller. Aujourd’hui, les idées haineuses sont à nouveau de retour et semblent devenir banales.

Plus jamais ça ?
C’est une question … pour rappeler que nos acquis sont fragiles et qu’il faut rester vigilant. Certaines idées sont vraiment dangereuses pour nos libertés et menacent la démocratie. La visite de la nouvelle exposition des Territoires de la Mémoire asbl est intense et émouvante. En suivant le parcours de celles et ceux qui, dans les camps de la mort, ont été les victimes du nazisme, les visiteurs sont progressivement confrontés à l’actualité et à l’urgence de résister tous les jours. Mais comment agir aujourd’hui en étant un citoyen responsable ?
Se souvenir est indispensable pour ne pas oublier, mais c’est par l’éducation que nous serons capables de comprendre le passé, d’éviter de reproduire les erreurs commises et de nous engager pour demain. Et si nous construisions ensemble une société plus juste et plus respectueuse de tous les êtres humains pour lutter contre tous les inacceptables.

INFOS PRATIQUES :

> Heures d’ouvertures :
Lundi au vendredi : de 9h à 16h (dernière entrée)
Samedi et dimanche : de 10h à 16h (dernière entrée)

> Prix d’entrée
3 € (étudiant/senior) - 5 € (adulte) – 1,25 € (Article 27)
1 accompagnant / groupe de 15 personnes.
Entrée gratuite pour les membres des Territoires de la Mémoire asbl, les possesseurs d’une carte Région wallonne, Carte Prof, Educpass ou Leraren Kaart, accès gratuit le 1er dimanche du mois.
Les groupes sur réservation
fermé les jours fériés

> Réservez votre visite
À la Cité Miroir - Sauvenière - Place Xavier Neujean 22 à 4000 Liège
Courriel : reservation@citemiroir.be
Site Internet : www.citemiroir.be
Tél. : 0032 (0) 4 230 70 50

L’exposition est accessible :
à tout particulier (âge conseillé à partir de 11 ans)  ;
à tout groupe (sur réservation).
Les infrastructures permettent un accès aux personnes à mobilité réduite.

À la demande

Prolongation de la visite par un échange avec un animateur. Avantages particuliers pour les groupes provenant d’un établissement scolaire situé sur le territoire d’une Ville ou d’une Commune Territoire de Mémoire. Si votre école est située sur une commune partenaire, signalez-le lors de votre réservation.
Plus d’informations sur le partenariat "Territoires de Mémoire" :
04 250 99 44 ou projets@territoires-memoire.be


Retour à la page précédente

Cité Miroir, Du 17 octobre 2014 au 29 mars 2015

L’Art dégénéré selon Hitler - La vente de Lucerne

L’art et l’histoire sont réunis dans une exposition présentée à Liège consacrée aux oeuvres qui furent vendues aux enchères par les Allemands à Lucerne en 1939. À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, les autorités nazies qualifient plusieurs oeuvres d’art Moderne présentes dans les musées allemands de « dégénérées » et souhaitent les liquider. En juin 1939, elles organisent une importante vente aux enchères à Lucerne. Cette vente, qui prendra une dimension historique, réunit les noms des plus grands artistes de l’époque : Gauguin, Chagall, Matisse, Kokoschka ou encore Picasso...

L’État belge est présent à la vente, de même qu’une délégation liégeoise qui a réuni de gros moyens. La Belgique acquiert plusieurs oeuvres pour les musées d’Anvers et de Bruxelles tandis que Liège achète neuf toiles exceptionnelles qui font actuellement partie des oeuvres majeures des collections de la Ville. Aujourd’hui dispersées à travers le monde dans de prestigieuses collections privées et publiques, une grande part des oeuvres de la vente seront réunies pour la première fois et présentée en exclusivité à La Cité Miroir de Liège. L’exposition sera étoffée par de nombreux documents évoquant le contexte historique de la vente.

Infos pratiques :

- Du 17 octobre 2014 au 29 mars 2015,

- A la Cité Miroir,

- De gratuit à 12 euros.

http://www.citemiroir.be/


Retour à la page précédente

LE BOCHOLTZ Place Saint-Michel 80, 4000 Liège, Du 18 octobre 2014 au 1er février 2015

EXPOSITION EDGAR DEGAS

L’exposition au Bocholtz présente plus de 100 œuvres graphiques d’Edgar Degas et de ses contemporains Auguste Rodin et Claude Monet. Cette exposition montre que le travail de Degas est dominé par l’obsession de la représentation du mouvement, notamment à travers leur passion pour la femme et la danse. C’est toute la vie des dernières décennies du XIXe siècle qui défile les pastels, lithographies, gravures, dessins, estampes, illustrations et lettres du maître de l’impressionnisme.

Expo Degas Bocholtz (35)Degas participe à la première exposition du groupe impressionniste en 1874 à la galerie Durand-Ruel. Il devient rapidement célèbre pour ses toiles représentant de jeunes danseuses de ballet, des nus féminins et des courses de chevaux, dans lesquels il cherche l’instantané et l’éphémère. Il s’intéresse tout particulièrement au ballet dans lequel il voit un sujet idéal d’observation du mouvement rapide, et une vaste possibilité de composition spatiale. Degas est surtout sensible aux coulisses, au travail derrière le rideau, aux exercices et aux répétitions. Il s’intéresse aussi à la riche société qui peut alors s’offrir le luxe des spectacles, du théâtre, de la musique et de la danse. Pour Degas, ce microcosme va devenir un lieu d’observation privilégié des rapports humains et des rapports contradictoires entre l’art, le travail et les affaires.

Expo Degas Bocholtz (20)Degas cesse de travailler en 1912. Ses dernières années sont tristes, d’autant plus qu’il a survécu à beaucoup de ses amis proches. Il décède à Paris dans la solitude, le 27 septembre 1917. Après sa mort, on découvrira de nombreux travaux qui n’étaient pas destinés à des expositions et qui illustrent toute la créativité et l’intimité de Degas. C’est le cas notamment des monotypes qui forment le centre de cette exposition au Bocholtz.


- ouvert tous les jours de 14h à 18h sauf le lundi - fermé le 25 décembre et le 01 janvier

- adultes : 7 € · 7 à 18 ans, + de 60 ans et groupes : 6 € · 0 à 6 ans : gratuit

http://www.edgar-degas.org/


Retour à la page précédente

BAL, Du 20 novembre 2014 au 1er février 2015

Impressions et parallèles : la peinture belge et lettone

Le BAL- Musée des Beaux-Arts de Liège accueillera, du 20 novembre 2014 au 1er février 2015, une des plus vastes collections d’art belge conservée en-dehors de son territoire, au Musée national des Beaux-Arts de Lettonie (LNMM). Des tableaux d’artistes belges et lettons de la 1ère moitié du XXe siècle, tout à fait inédits pour le public belge, entrent en dialogue avec des œuvres issues des collections liégeoises.

Infos pratiques :

- Du 20 novembre au 1 février 2015,

- Vernissage le mercredi 19 novembre à 19h30,

- Au Musée des Beaux-Arts de Liège,

- 5€ | réductions : 2,50€ - 1,25€ | -12 ans et groupes scolaires (territoire de la ville de Liège) : gratuit.

http://www.beauxartsliege.be/


Retour à la page précédente

Gare Liège Guillemins, Du 22 novembre 2014 au 1er février 2015

Disneyland® Paris Ice Dreams - Prolongation

Le festival de sculpture de glace à Liège est prolongé jusqu’au dimanche 1er février 2015 inclus, tous les jours de 10 à 19 h.




Dans un décor de glace et de neige féérique inspiré de célèbres attractions de Disneyland® Paris, des artistes du monde entier mettent en scène vos personnages Disney préférés.

Autour du Château de la Belle au Bois Dormant, d’incroyables sculptures évoquent les attractions les plus emblématiques du parc, les héros de Disney et la toute nouvelle attraction Ratatouille : L’Aventure Totalement Toquée de Rémy !

Prenez part à cette aventure passionnante, dans un monde féerique et fantastique de glace et de neige. Partez à la découverte de l’art glaciaire et suivez avec vos enfants le récit palpitant des aventures qui vous sont contées en neige et en glace. Un monde magique, lumineux et plein d’émotions, est à votre portée le temps d’un hiver, inspiré par Disneyland® Paris.

N’oubliez pas votre bonnet et vos moufles, car la température dans le palais des glaces se situe en permanence sous les six degrés Celsius. Vêtements chauds vivement recommandés !

Après Bruges, Paris et Bruxelles, l’équipe des sculpteurs de glace s’installera pour la première fois à Liège, sur le site prestigieux de la Place des Guillemins.

Une équipe d’artistes professionnels triés sur le volet façonnera une sélection d’attractions renommées et de moments magiques de Disneyland® Paris, tandis que les personnages préférés et les figurines les plus connues créés par Disney et Pixar connaîtront une seconde vie dans la glace. Ces artisans-sculpteurs disposeront de 5 semaines sur place pour réaliser des oeuvres qui pourront varier en taille et même atteindre 6 mètres de haut.

Les tickets sont en vente aux caisses du festival. Il n’est pas nécessaire de réserver.

- Les adultes paient € 12, 00 d’accès par personne.

- Les étudiants, les seniors 60+ et les moins valides jouissent d’un tarif préférentiel de € 10,00 par personne.

- Les enfants de 4 à 11 ans paient € 8,00 par personne et disposent de l’accès gratuit en dessous de 4 ans.

- Le tarif groupe est valable à partir de 10 personnes et offre une réduction de € 2,00 par personne.


Liège Guillemins
Du 22 novembre 2014 au 4 janvier 2015, tous les jours de 10 à 19 h.

http://www.glace.be/


Retour à la page précédente

Grand Curtius, Du 27 novembre 2014 au 31 mars 2015

Waterloo 1815

A partir de ce 27 novembre jusqu’au 31 mars 2015, l’ensemble muséal Grand Curtius de Liège accueille une exposition de quatre mois qui vous immergera au cœur de l’une des plus grandes batailles de l’histoire européenne : la bataille de Waterloo en 1815.

Infos pratiques :

- Du 27 novembre au 31 mars,

- Grand Curtius.


Retour à la page précédente

Musée de la Vie wallonne, Du 30 novembre 2014 (09:30) au 31 mai 2015 (18:30)

"Home - Portraits d’intérieurs"

Un panorama original du concept de la ’maison’

Les photographes polonais Andrzej Kramarz et Weronika Łodzińska ont parcouru la planète afin de dresser un panorama original du concept de « maison ». Extraordinaires dans leur diversité, les clichés dévoilent une galerie de portraits d’intérieurs, toujours sans l’habitant : maisons traditionnelles douillettes, logements spartiates d’artistes de cirque ou de chauffeurs routiers, ou encore cellules de moines excentriques. Ces réflexions visuelles sur le thème de l’habitat sont, en finalité, les portraits d’hommes et de femmes d’aujourd’hui, une tentative de capturer l’esprit des occupants pour poser un diagnostic sur notre condition actuelle.

Une expo de renommée internationale...

Le projet HOME a obtenu de nombreuses récompenses prestigieuses internationales, telles que le Prix de la photographie artistique d’Epson (2005), le Prix PhotoPoland 2007, le Prix de la Banque européenne 2008 et le prix du « Newsweek Polska ». Il a été présenté dans des expositions en Pologne, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en République tchèque, en Slovaquie, en Grèce et en Hongrie.

Un musée de société

Le Musée de la Vie wallonne œuvre depuis plus de 100 ans à la conservation des mémoires individuelles et collectives, pour les transmettre aux générations futures. Son champ d’investigation s’étend de l’environnement social, urbain et industriel, aux témoignages oraux et aux messages véhiculés par les objets. L’Homme est au centre du discours, par une mise en relation permanente entre le passé et le présent. C’est dans cet esprit que le Musée accueille l’exposition HOME, présentée avec succès au Musée ethnographique de Cracovie.

Le projet conjoint HOME, d’Andrzej Kramarz et Weronika Łodzińska, a obtenu de nombreuses récompenses prestigieuses internationales, telles que le Prix de la photographie artistique d’EPSON (2005), le Prix PhotoPoland 2007, le Prix de la Banque européenne 2008 et le prix du « Newsweek Polska ». Il a été présenté dans des expositions en Pologne, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en République tchèque, en Slovaquie, en Grèce et en Hongrie.

Autres infos via l’Institut Polonais - Service Culturel de l’ambassade de la République de Pologne à Bruxelles

Information(s) pratique(s)

Ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 18h
Fermé du 5 au 12.01.2015 et le 1er mai 2015

Tarifs : Adulte : 5 € - Etudiant-senior : 4 € - Enfant : 3 € - Article 27 : 1,50 €
Gratuit tous les 1ers dimanches du mois

Infos et réservations : +32(0)4/2379050 - +32(0)4/2379060


Retour à la page précédente

Espace 251 Nord, Du 6 décembre 2014 au 14 février 2015

Pierre Gérard Images volées - peintures et objets - 1995-2015

L’exposition à Espace 251 Nord se concentre sur l’oeuvre picturale de Pierre Gérard, peintures à l’huile produites depuis 1995, et présente ses sculptures, assemblages d’objets.
La rétrospective (1995-2015) s’organise autour des deux espaces d’expositions, les oeuvres les plus récentes invetissent le rez-de-chaussée tandis que les oeuvres les plus anciennes sont à découvrir dans les caves voûtées.

En pratique :

- Vernissage vendredi 5 décembre 2014 à partir de 18h,

- Exposition du mercredi au samedi jusqu’au 14 février 2015,

- Entrée libre.


Retour à la page précédente

Galerie Nadja Vilenne, Du 14 décembre 2014 au 31 janvier 2015

Exercices de style

Eleni Kamma, Sophie Langohr, Rachel Laurent, Jacques Lizène, Capitaine Lonchamps, Emilio Lopez-Menchero, Benjamin Monti,Sébastien Plevoets, Pol Pierart, Valérie Sonnier, Jeroen Van Bergen, Marie Zolamian.

Infos pratiques :

- Vernissage le samedi 13 décembre 2014 à 18h,

- Exposition du 14 décembre 2014 au 31 janvier 2015,

- Galerie Nadja Vilenne.

http://nadjavilenne.com/


Retour à la page précédente

L’Aquilone, Du 9 au 31 janvier

Expo photos d’Albert Fleury « Avec le temps »

Une tentative dérisoire de retenir des visages et des paysages que le temps efface peu à peu de la mémoire. Les photographies sont telles que dans les souvenirs : floues, usées par l’oubli qui les gomme lentement. Des images situées entre le figuratif et l’abstrait, le présent et le passé.

Infos pratiques :

- Vernissage le 9 janvier à 18h30,

- Expo du 9 au 31 janvier,

- A l’Aquilone.


Retour à la page précédente

Espace 251 Nord, Du 9 janvier au 16 février

PIERRE GERARD Images volées - peintures et objets - 1995-2015

L’exposition à Espace 251 Nord se concentre sur l’oeuvre picturale de Pierre Gérard, peintures à l’huile produites depuis 1995, et présente ses sculptures, assemblages d’objets.
La rétrospective (1995-2015) s’organise autour des deux espaces d’expositions, les oeuvres les plus récentes investissent le rez-de-chaussée tandis que les oeuvres les plus anciennes sont à découvrir dans les caves voûtées.

Jusqu’au 14 février - Espace 251 Nord - Entrée libre


Retour à la page précédente

Galerie Wittert, Du 15 janvier au 28 mars

L’art dégénéré dans les collections de l’ULg

Dans le sillage de l’exposition « L’Art dégénéré selon Hitler. La vente de Lucerne 1939 », la Galerie Wittert propose un accrochage mettant à l’honneur les artistes listés à Lucerne, présents dans les collections universitaires. Majoritaires, les 35 œuvres de James Ensor – dont certaines sont issues du legs que Fernand Pisart fit à l’ULg en 1977 – seront, pour la première fois, présentées en totalité au public.

Les personnalités ayant pris part à la vente de Lucerne et liées à l’Université de Liège seront, par ailleurs, évoquées dans une galerie de portraits (Jules Duesberg, Olympe Gilbart, le Baron Paul de Launoit…).

Enfin, une salle sera dédiée à l’Exposition internationale de la technique de l’eau, inaugurée à Liège le 20 mai 1939, soit un peu plus d’un mois avant la fameuse vente de Lucerne, et fermée anticipativement le 2 septembre suite au déclenchement de la Seconde guerre mondiale. Grâce à une sélection de gravures issues du recueil publié pour l’occasion, le visiteur revivra l’événement, à travers le regard d’artistes tels que Robert Crommelynck, Jean Donnay, Paul Daxhelet, Jean Dols ou encore Georges Comhaire.

Infos pratiques :

- Jusqu’au 28 mars, du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h, le samedi de 10h à 13h

- Galerie Wittert

- Possibilité de visites guidées : infos et réservations auprès de l’asbl Art&fact (04 366 56 04 / art-et-fact@misc.ulg.ac.be)

http://www.wittert.ulg.ac.be/


Retour à la page précédente

Hall du CHR Citadelle, Du 15 au 30 janvier

Le Bloc Op’ à visage humain

Le bloc opératoire reste un espace emblématique de l’hôpital… mais c’est aussi un des plus méconnus car on n’y entre, la plupart du temps, sous anesthésie. C’est pourquoi, en collaboration avec le photographe Philippe Baldelli, le CHR de la Citadelle a voulu donner un peu de visibilité à son bloc opératoire mais aussi au travail des différents chirurgiens qui y opèrent au quotidien.

Ainsi, du 15 au 30 janvier prochain, une quarantaine de photographies réalisées dans le quartier opératoire du CHR de la Citadelle seront exposées dans le grand hall de la Citadelle dévoilant une partie de la vie de cet endroit à part dans l’hôpital. Ces images mettent en scène des acteurs des chirurgies maxillo-faciale, de la main, post-traumatique… mais aussi des neurochirurgiens et des anesthésistes dans le cadre de leur activité quotidienne au bloc.

Le vernissage aura lieu le mercredi 14 janvier, à 17h00. L’exposition se prolongera jusqu’au 30 janvier.


Retour à la page précédente

Musée des Beaux-Arts, Du 16 janvier au 1er février

L’âge d’or de la bande-dessinée belge

Le 15 janvier 2015, un nouvel ouvrage de référence sur la bande dessinée belge sera présenté au BAL. Le livre retrace d’abord la genèse de la collection de planches originales du Musée des Beaux-Arts de Liège et la replace dans le contexte historique de la BD franco-belge. Il se penche ensuite sur la marchandisation des originaux et s’interroge sur le devenir de la planche lorsqu’on l’expose. Enfin, une vingtaine d’auteurs belges contemporains s’approprient la collection, jetant un regard personnel sur l’un des ses trésors.

Ce collectif sous la direction de Thierry Bellefroid, richement illustré, devrait intéresser les collectionneurs, les nostalgiques et les amateurs ! Réalisé avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, il est à la fois un catalogue patrimonial et un dialogue entre le passé et le présent de la bande dessinée. L’ouvrage sera disponible en librairie le 6 janvier 2015 au prix de 19.50€.

A l’occasion de la présentation officielle de l’ouvrage au BAL, le musée expose une sélection de ses meilleures planches originales de bande dessinée, accessibles au public jusqu’au 1er février 2015.

http://beauxartsliege.be/


Retour à la page précédente
1 | 2