En se fondant sur une recherche ethnographique conduite à Hong Kong, Taïwan et Singapour entre 2007 et 2013, Frédéric Keck, directeur du laboratoire d’anthropologie sociale au CNRS – Centre national de la recherche scientifique, revient sur la façon dont ces territoires se sont préparés à une pandémie de grippe en même temps qu’ils étaient mobilisés contre un virus de la grippe aviaire venant de Chine. Il décrit notamment comment les techniques appliquées ont également transformé nos relations aux oiseaux.

La pandémie de COVID-19 suscite une mobilisation mondiale… et des réponses variées. Travaillant depuis plusieurs années sur les pandémies d’origine animale Frédéric Keck interroge nos modèles occidentaux de prévention et de calcul des risques. Il les confronte aux méthodes de préparation adoptées par les sociétés asiatiques, où les virologues s’apparentent à des chasseurs de virus, scrutant les signaux d’alerte.

 

Nos façons de percevoir, de décrire ou de gérer le « risque épidémique » apparaissent ainsi comme des produits de notre rapport au monde. C’est en particulier notre relation au non-humain qui est à revoir d’urgence, dans un contexte de dévastation planétaire orchestrée par le capitalisme mondialisé.

 

L’enjeu est sanitaire, écologique mais aussi politique. Au terme d’une recherche menée à Hong Kong, Taïwan et Singapour, Frédéric Keck évoque ces territoires-clés, « sentinelles des pandémies », dont le rôle sera décisif dans le grand basculement géostratégique en cours.

https://www.chiroux.be/evenement/les-sentinelles-des-pandemies/



Chargement de la carte…

” Les sentinelles des pandémies” Rencontre avec Frédéric Keck

Date / Heure
Date(s) - 16/09/2020
19 h 30 min - 22 h 00 min

Emplacement
Les Chiroux

Catégories

0 iCal


Consultez 'l'Agenda des sorties


Événements à venir en ce lieu : Les Chiroux


×