Poète rebelle, poète du terroir, défenseur infatigable des petites gens, opposé à Salazar et à Franco sans s’exiler, Miguel Torga fut un grand voyageur, dans son propre pays d’abord et dans le monde entier plus tard. On lui doit la célèbre phrase L’Universel c’est le local moins les murs : pour l’écrivain, au-delà de tout localisme, c’est au sein d’une fraternité faite de convictions et d’échanges que naît la culture.

Sur scène, Dominique Rongvaux porte la voix de Miguel Torga, Rita Matos Alves et Marie Boulenger interprètent des mélodies portugaises, brésiliennes, espagnoles et belges en écho aux affinités du poète. Rui Moreira, avec ses images, exprime sa passion pour l’homme.

Le spectateur pénètre dans l’univers de Miguel Torga au travers de ses contes, de ses angoisses poétiques, et de son fameux journal où il a posé au jour le jour pendant 60 ans un regard impitoyable sur lui-même et sur le monde. Une œuvre gigantesque sans cesse censurée avant la révolution des œillets, et dont une grande partie a été traduite en français. 

Plus d’infos ici !

Share Button


Chargement de la carte…

L’Universel c’est le local moins les murs

Date / Heure
Date(s) - 21/04/2022
20 h 00 min

Emplacement
La Cité Miroir

Catégories

0 iCal


Consultez 'l'Agenda des sorties


Événements à venir en ce lieu : La Cité Miroir


×