Souvenez-vous en 1964, Walt Disney nous emmenait dans le Londres des années 10. Deux enfants, Jane et Michael voyaient leur quotidien un peu chaotique, chamboulé par des morceaux de sucre et des voyages dans les peintures, grâce à une nounou peu conventionnelle : Mary Poppins.

2018, la gouvernante magique est de retour !
Londres dans les années 30, Jane et Michael sont adultes. Ce dernier, vit dans la demeure familiale avec ses 3 enfants. Veuf, désemparé et endetté, sa maison est menacée de saisie par les huissiers.
C’est alors que réapparaît au bout d’un célèbre cerf-volant, la nounou et son parapluie parlant.

Claquement de doigts, mot imprononçable, sac mystérieux,… Dans la catégorie « on s’attaque à du cultissime », certains n’ont peur de rien… et ils ont eu raison ! Moderniser sans abîmer, un pari réussi ? Oui car le film reste fidèle à l’univers Mary Poppins, même en ajustant certains détails.

En commençant par les effets spéciaux qui en 54 ans ont eu le temps d’évoluer. Résultat, une suite visuellement magnifique; toute en couleurs et pétillante; mélangeant comme autrefois le dessin animé aux personnages en chair et en os.

Si ramoneurs et chevaux de bois ont fait place aux falotiers, dauphins et méchant loup ; il y a ces petits clins d’œil qui créent un lien nostalgique et enthousiasmant avec le film de 64. Sans trop en dévoiler, les adultes (et les sceptiques) retrouveront avec le sourire aux lèvres et la larme à l’œil; l’Allée des Cerisiers, la tempête de vent ou bien encore une bande de pingouins danseurs.

De la danse, il en est question. La nanny anglaise à le rythme dans la peau et ne se prive pas de nous le faire savoir. Des chorégraphies énergiques, de nouvelles chansons entraînantes, et si vous tendez l’oreille, il résonne dans la salle, quelques notes bien connues de mélodies venues du passé.

Coté casting, Emily Blunt reprend le plan de vol de Julie Andrews. Un rôle, 2 actrices, 2 visages et la magie de Disney opère. Pour la seconder dans sa tâche, Lin-Manuel Miranda (Jack), star de Broadway et il n’en fallait pas moins pour assurer brillamment le show, notamment au Royal Doulton City Hall (ouvrez l’œil sur les tenues)!

Note de la rédac : Une version modernisée qui émerveillera la jeune génération et rendra à la plus grande son âme d’enfant. Youpla !

Bon film.

Prochaines séances : https://www.grignoux.be//fr/film/493/le-retour-de-mary-poppins


Consultez la liste des Chroniques Cinéma
La programmation cinéma les Grignoux


Suivant : Météo: matinée pluvieuse et venteuse mais sèche l’après-midi
Précédent : Agenda de fin d’année

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×