Ça raconte quoi ?
Woody, Buzz, Rex, Monsieur Patate, ZigZag, Jessie et Pile-Poil appartiennent désormais à la petite Bonnie.
Lors de son 1er jour d’école, elle va concevoir ‘‘Fourchette’’, un nouveau jouet à partir d’une cuichette. Une cuillère-fourchette qui a du mal à passer de son statut d’ustensile à celui de jouet, et s’évertue à plonger dans chaque poubelle qu’il croise pour vivre sa véritable destinée : celle de déchet.

Mais un jouet ne renonce jamais ! Woody décide de lui montrer la chance qu’il a d’appartenir à un enfant. Ils quittent la chambre pour la route des vacances, la fête foraine et un magasin d’antiquités. Un voyage fait d’amusantes péripéties, où Woody va croiser une amie perdue de vue, la bergère Bo.

Au final ça donne quoi ?
Les suites se suivent et les aventures ne ressemblent pas, ou presque. Avec une trame proche des précédents, ce 4ème volet bien dans l’esprit reprend les ingrédients qui font la force de Pixar : humour, action, rebondissements et une bonne dose d’émotion.

On ne change pas une équipe qui gagne, mais on l’agrandit, on la renforce avec de nouveaux jouets tels Giggle McDimples, le duo déjanté de peluches Ducky & Bunny ou encore le motocycliste cascadeur Duke Caboom ; et ceux qu’on avait presque oubliés comme Bo, échappée de sa lampe, femme moderne et indépendante, loin de la gentille bergère lisse des débuts. [Éclipsant légèrement Buzz et les autres jouets au passage, dommage.]

Cette périlleuse excursion à donc tout ce qu’il faut pour enchanter le jeune (et moins jeune) public.

Coté casting
Plutôt coté voix… Si version US, c’est toujours Tom Hanks qui assure les vocalises du shérif le plus apprécié du grand écran, version VF c’est une belle brochette qui s’est glissée derrière les micros : Audrey Fleurot (Bo), Pierre Niney (Fourchette), Franck Gastambide / Jamel Debbouze (Ducky/Bunny) et même notre Angèle nationale prête sa voix à la poupée Gabby Gabby … à vous de tendre l’oreille.

Quelques séances en anglais sont prévues pour satisfaire les « grands enfants ». Pour info, en VO c’est Keanu Reeves qui interprète Duke Caboom.

Note de la rédac’ : Toy Story 4 c’est un peu comme un rab de dessert par pure gourmandise, ça pourrait être le morceau de trop, indigeste, mais non, ça passe tout seul !

La p’tite info en + : Ouvrez l’œil, des Easter Eggs ou références aux autres films Pixar sont cachées un peu partout. [Indice] Si vous avez vu Coco et Cars, ça ne devrait pas être trop difficile.

Prochaines séances VF: https://www.grignoux.be//fr/film/739/toy-story-4-vf
Prochaines séances VO : https://www.grignoux.be/fr/film/740/toy-story-4-vo

Bon film.


Consultez la liste des Chroniques Cinéma
La programmation cinéma les Grignoux


Suivant : Météo: belle journée d’été
Précédent : Agenda : Récup’ et Court métrage

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×