Dégrader un site naturel en temps de crise climatique et sixième extinction de masse, c’est une idée absurde, non? Pourtant, le promoteur immobilier Matexi prévoit de construire des logements de standing sur une superficie de plus de 2 hectares d’espaces verts en pleine Ville de Liège. Le lieu menacé par Matexi se situe au coeur de la Chartreuse.” Tel est le préambule de l’article de soutien que Greenpeace Belgique, branche de l’organisation non gouvernementale internationale de protection de l’environnement présente dans plus de 55 pays à travers le monde, a adressé à ses sympathisants et adhérents.

L’ONG pousse ceux-ci à adresser un courrier au promoteur immobilier Matexi et à la ville pour leur demander d’empêcher l’expulsion des des militant·e·s sur place, de protéger la nature et de réviser ses plans de construction. Occupée à d’autres tâches et en période de vacances, la police ne devrait pas procéder à l’expulsion ce jeudi comme c’était craint pas les zadistes au terme du délai de 8 jours signifié par l’huissier.

Le site de la Chartreuse abrite une grande biodiversité faisant de lui un site de grand intérêt biologique (SGIB) servant même de refuge à certaines espèces protégées, comme les papillons moirés franconiens et l’hespérie de la mauve. Ce site est également le seul accès à la nature pour de nombreux·euses habitant·e·s et présente en outre un intérêt historique majeur“, assure Greenpeace.


Suivant : Voici les meilleures bières de la province: la grande gagnante est produite à Alleur
Précédent : Vous ne verrez plus ces bus VanHool dans les rues de Liège: le dernier ira au musée

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×