La pétition lancée, fin mai, par l’association “A contre courant” sur le site du Parlement de Wallonie conformément à l’article 28 de la Constitution, et qui avait réussi à atteindre le seuil des 1.000 signatures nécessaire pour obtenir un débat au Parlement, a été officiellement validée. Une première audition de Luc Joachims, riverain et déposant, se tiendra lors de la commission parlementaire du nouveau ministre en charge des aéroports, ce lundi, a indiqué l’association.

“Cette audition sera l’occasion de rappeler les revendications contenues dans la pétition”, estime Luc Joachims. “Nous demandons que soient auditionnés trois experts sur l’impact social, environnemental et sanitaire du développement actuel de l’aéroport. Nous souhaitons également que soit débattu le fait de stopper les vols entre minuit et six heures du matin. Et enfin, nous réclamons que les émissions liées aux activités aéroportuaires sur le territoire wallon soient intégrées à la trajectoire wallonne de réduction des gaz à effets de serre.”

L’initiative était portée par l’association d’éducation populaire A Contre Courant. “Depuis plusieurs mois, nous constatons une grosse augmentation du trafic et des nuisances sonores, mais aussi une accélération de la bétonnisation de dizaines d’hectares de terrains”, estime-t-on à l’association. “Alors que Liège a été frappée de plein fouet l’été dernier par les conséquences de cette logique, il est urgent que soit enfin débattue la possibilité de stopper toute expansion future de l’aéroport. C’est pourquoi nous sommes très heureux qu’un débat puisse avoir lieu. Nous espérons qu’il sera ouvert et équilibré.”


Suivant : Travaux d’impétrants rue Ernest Solvay et sur une partie du parking du Standard dans le cadre du chantier du tram
Précédent : 120 personnes à la marche aux flambeaux du PTB à Angleur

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×