Sur les réseaux sociaux, l’homme se faisait remarquer depuis des années avec ses commentaires dérangeants et ses vidéos, notamment sous les pseudonymes de “Jean-Rachid Rambo” ou “Jean-Claude Rage”. Sami Haenen, un Flémallois de 34 ans a été condamné hier, au terme d’une cour d’assises à Liège, à une peine de 12 mois de prison avec sursis probatoire de 2 ans pour le surplus de la détention préventive.

Entre le 12 et le 19 octobre 2020, il avait proféré des menaces d’attentat à l’égard des femmes ou des féministes. Sami était également poursuivi pour avoir incité à la haine ou à la violence envers les femmes. Il tenait ses propos en “réponse” à ds commentaires négatifs sous ses vidéos publiées sur internet.

Dans la mesure où les propos en question ont été publiés sur ce qui est considéré comme des médias (les réseaux sociaux), c’est la cour d’assises qui est compétente pour juger ce type de délits dans notre pays. En pratique, vu l’importance du dispositif lorsqu’il s’agit de mobiliser des magistrats et des jurys pendant plusieurs jours, cela n’a quasiment jamais lieu. C’était le 3e procès du genre en Belgique depuis 1945… et le tout premier relatif à des faits sur le web.

Sami Haenen a été reconnu coupable de délit de presse et de menace verbales à l’égard des femmes. Il a toutefois été acquitté de la prévention d’incitation à la haine.

Sa personnalité ressortait bien dans une vidéo qui avait fait le buzz en 2012 dans une sorte de “Koh Lanta à la liégeoise”: https://youtu.be/C985_Cp6Mn0?t=285


Suivant : Météo: les nuages amèneront de faibles pluies et averses
Précédent : Trois candidatures retenues pour la reconversion de la “Basilique” de Cointe

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×