Trois candidats ont été retenus dans le cadre du projet de reconversion du Domaine de la “Basilique” de Cointe (en réalité l’église du Sacré-Coeur de Cointe), ont annoncé ce mercredi matin la Fondation Basilique de la Paix et l’Evêché de Liège.

Il s’agit de l’immobilière bruxelloise Foremost, du développeur de projets immobiliers malmédien Gehlen et du bureau visétois Luc Spits.

Le contenu des offres n’a toutefois pas encore dévoilé suite à l’existence de clauses de confidentialité. La sélection finale du projet aura lieu le 8 décembre et sa présentation le mois qui suivra. Les études ont déjà démarré et sont dans un état d’avancement jugé satisfaisant. Les offres ont toutefois été présentées comme fort différentes. Les délais de réalisation devraient tourner aux alentours de trois ans, a précisé Stéphan Delfanne, administrateur de la Fondation.

La sélection de ces trois candidats ne doit pas empêcher l’existence de projets connexes de moindre ampleur émanant d’initiatives locales, a aussi insisté l’administrateur.

L’idée serait d’attribuer une partie des lieux pour le développement de bureaux ou d’appartements et de garder la crypte sous le choeur afin qu’elle reste une paroisse catholique, l’endroit étant adapté à la pratique religieuse, tout en gardant cette volonté qui était celle des fondateurs d’en faire un lieu fédérateur dédié à la paix.

Pour le conseiller communal (MR) Louis Maraite, il ne faut pas oublier d’avoir une réflexion approfondie sur la pression supplémentaire qu’exercerait sur le quartier un nouvel afflux automobile si des parkings devaient ne pas être mieux utilisés. Il pointe également le maintien sur site des mouvements de jeunesse, dans des bâtiments adaptés.


Suivant : Il se retrouve en cour d’assises pour des propos tenus sur Facebook: 12 mois de prison avec sursis partiel
Précédent : Nuisances, incivilités, vols,… : ça ne s’améliore pas en bordure des quartiers Avroy et Blonden

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×