L’ ex-président de Liège Airport, ancien président du Parlement wallon, était poursuivi pour des faits de corruption et de trafic d’influence. On lui reprochait d’avoir notamment favorisé des entrepreneurs dans le cadre de la construction à un prix très avantageux de la maison de sa maîtresse à Esneux. Mais aussi d’autres projets immobiliers.

Le promoteur liégeois Christian Binet était aussi impliqué dans l’affaire, accusé d’avoir bénéficié de “coups de pouce” politiques grâce à l’appui de J.Happart pour faire avancer son projet immobilier sur le terrain acheté à la maîtresse de ce dernier à Jemeppe. La dame avait besoin d’argent et Christian Binet aurait également payé les châssis et les menuiseries se sa maison. Il lui aurait également octroyé un prêt sans intérêts de 25.000€.

Les deux sont dont jugés coupables et le tribunal correctionnel de Liège a condamné José Happart, 72 ans, à 8 mois mois de prison avec sursis pour corruption et trafic d’influence (demander d’importants rabais pour des travaux à titre personnel aux entrepreneurs qui travaillaient pour l’aéroport dont il était le président du CA) . L’entrepreneur écope, lui, de 6 mois de prison. Mais il a annoncé qu’il allait faire appel.

(Photo: José Happart sur Bel RTL)


Suivant : Trois administrateurs de Liège Airport ont été désignés par le gouvernement wallon
Précédent : Météo: agréable journée

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×