Lors du dernier conseil communal, Benoît Drèze (cdH) avait relevé l’absence de représentants du PTB dans les conseils d’administration ou les assemblées générales d’intercommunales et de structures publiques liées directement ou indirectement à la ville. Le parti de gauche aurait décidé de ne pas y envoyer de représentants alors qu’il avait pourtant la possibilité de nommer deux représentants en moyenne dans les assemblées générales, plus un ou deux administrateurs

Les instances du PTB invoquent une crise de croissance de leur parti, qui a connu un succès rapide et manque donc de bras. Le problème se pose également dans d’autres villes. Germain Mugemangango, porte-parole en Wallonie, précise qu’il est question de “placer les bonnes personnes aux bonnes places.” Et donc de prendre le temps ?

(.Source: L'echo)


Suivant : L’important subside communal au festival Les Ardentes ne passe pas pour une partie de nos élus
Précédent : Météo: beau temps

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×