Le festival Les Ardentes démarre aujourd’hui au Parc Astrid et fera vibrer ses scènes jusqu’à dimanche. Plus de 100.000 festivaliers y sont attendus autour des musiques urbaines. L’événement est subsidié par le ville de Liège à hauteur de 212.000€ (38.000 euros de subsides directs + 174.000 de subsides indirects). Ce à quoi il s’agit d’ajouter 20.000€ pour la salle de concert permanente Reflektor, qui vont à la même structure.

Lors du dernier conseil communal, le partis d’opposition -excepté Défi- s’étaient tous opposés ou abstenus par rapport à l’octroi renouvelé de ces subsides pour l’édition 2019 des Ardentes. Même si la plupart des conseillers concernés sont favorables à ce que le festival perdure, le fait que l’argent soit versé à une sprl (entreprise commerciale) et pas à une asbl constitue l’une des principales raisons de crispation. Le conseiller (cdH) Benoît Drèze a en outre demandé le détail du subside indirect et a relevé qu’il n’y avait pas de montant indiqué pour les prestations de police qu’il ne manquera pas d’y avoir.

Le bourgmestre a promis le montant ventilé. Et en ce qui concerne la mobilisation des policiers, Willy Demeyer a indiqué qu’il s’agissait de prestations de maintien de l’ordre public qui ne sont pas facturées mais que la Ville “cherche à réduire le plus possible“. L’organisateur de la City Parade, vaste défilé de clubbers avec des chars musicaux, appréciera… On lui avait demandé en son temps de payer une partie de la facture des prestations de police, ce qui avait conditionné sa venue en Cité ardente.

Enfin, pour ce qui est du déménagement du festival à Rocourt en 2020, le conseiller Schreuer (Vega) a souligné “qu’on ne peut pas transformer une ZACC (zone d’aménagement communal concerté) en parc… en un an à peine, compte tenu des délais légaux et des procédures. Soit on tord le bras à la législation. Soit il s’agit d’une occupation précaire qui ne correspond pas à la destination du lieu.” Favorable au fait que le festival serve de levier au développement d’un quartier, il a néanmoins conclu: “Je ne pense donc pas que c’est à Rocourt que cela se passera l’année prochaine.


Suivant : Liège va-t-elle devoir laisser ses mendiants tranquilles ?
Précédent : La PTB n’est pas pressé de placer ses représentants dans les intercommunales et structures publiques

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×