Ce dimanche 25 septembre, le bourgmestre Willy Demeyer a organisé à l’hôtel de ville une réunion de conciliation entre la société Matexi, le collectif Un Air de Chartreuse et des représentants des occupants du site.
Un accord est intervenu entre les trois parties. Tout d’abord, la société Matexi ne poursuivra pas de projet immobilier sur l’ensemble du site lui appartenant et ne fera pas exécuter la décision de justice, en sa faveur, permettant l’expulsion.

De leur côté, les représentants d’Un air de Chartreuse et les représentants des occupants mettent fin à l’occupation du site dès ce lundi. La ZAD doit donc redevenir une zone tranquille et dégagée (remise en état).
La Ville de Liège et la société Matexi poursuivront leurs contacts afin de dégager une solution qui préserve les intérêts légitimes de Matexi“, indique le communiqué. Il s’agirait d’un échange de terrain permettant au promoteur immobilier de construire ailleurs sur le territoire communal. Mais une compensation financière n’est pas à exclure.

En ce qui concerne le site-même de l’ancien fort de la Chatreuse, d’autres projets immobiliers devraient être lancés sur les emplacements des bâtiments militaires en ruine… qui ne manqueront pas de susciter d’autres oppositions moins militantes. Il est à noter que, ce lundi, les groupes Vert Ardent et Vega* proposeront au conseil communal une motion proposant un moratoire afin de préserver l’intégralité du site dans l’attente des résultats du Schéma de Développement Communal.

(*)Ainsi que le PTB

Greenpeace #soutient les zadistes de la Chartreuse qui s’opposent au projet Matexi


Suivant : Météo: temps humide et automnal
Précédent : Les organisateurs de la Patinoire de Noël décident de la maintenir malgré les coûts énergétiques

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×