L’ancien comptable de l’intercommunale liégeoise Igil (qui gère principalement le Palais des Congrès et la construction de la nouvelle Foire internationale de Liège), embauché en 2011 grâce à Stéphane Moreau, alors bourgmestre d’Ans et administrateur de l’Igil, a avoué avoir détourné de l’argent pour rembourser des dettes de jeu. La somme est importante puisqu’il est question de plus de 900.000 euros détournés via de fausses factures, au détriment de l’intercommunale, rapporte le Vif. L’homme gonflait ou falsifiait notamment des factures (qu’il soumettait plusieurs fois à la signature pour paiement) et la différence partait sur un compte qu’il contrôlait. L’information judiciaire vient de se clôturer.

Le conseil d’administration de l’intercommunale liégeoise a indiqué avoir déposé plainte avec constitution de partie civile contre le comptable, qui est aujourd’hui en aveux.

L’affaire avait été découverte en 2016 suite à un contrôle approfondi du réviseur sur les exercices 2014, 2015 et 2016, continue David Leloup dans Le Vif. Mais le conseil d’administration de l’Igil n’aurait pas dénoncé les faits alors qu’il était au courant d’une bonne partie de ces détournements d’argents.

Le CA de l’époque, présidé par le socialiste Jean-Géry Godeaux (PS), a alors opté pour une inscription hypothécaire de deuxième rang sur la maison dudit comptable, et dont la valeur était inférieure au préjudice, s’est assuré que ses parents se portent garants du remboursement du crédit hypothécaire avant de le licencier pour faute grave.

Jean-Pierre Hupkens (PS), administrateur de l’Igil depuis fin 2013 et président du CA depuis 2019, explique que cette solution a été choisie dans le but de récupérer l’argent perdu, au risque de faire traîner les choses en passant par la case justice. Un choix également défendu par Benoît Drèze (cdH), administrateur de l’époque.

L’homme devait également rembourser une somme mensuelle de 1.000 euros minimum à l’Igil mais ne s’est jamais exécuté en ce sens et personne ne s’en est aperçu jusqu’il y a quelques mois.

C’est suite à un contrôle des comptes de l’intercommunale, qui a détecté les détournements passés et alerté le parquet, qu’une information judiciaire a été ouverte en 2019. S’en est suivi le dépôt de plainte de l’intercommunale en juillet dernier.

En juin 2016, le CA était composé comme suit : Jean-Géry Godeaux (président, PS), Stéphane Moreau (administrateur délégué, PS), Marie-Claire Lambert (vice-présidente, PS), Pierre Gilissen (vice-président, MR), Jean-Pierre Hupkens (PS), Julie Fernandez Fernandez (PS), Yolande Lambrix (PS), Anne Thans-Debruge (MR), Benoît Drèze (CDH), Daniel Wathelet (Ecolo)

Lire aussi: Vert Ardent demande un audit “antifraude” au sein de l’intercommunale qui gère le Palais des Congrès


Suivant : Ouverture d’un bar à céréales à Liège
Précédent : Le pont des Tilleuls a été reconstruit et sera rouvert à la circulation le 10 septembre

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×