Accessible notamment via la rue Hullos, dans le quartier Sainte-Marguerite, ce parc arboré qui dépendait de l’ancien hospice Sainte-Agathe avait été rénové et rouvert en juin 2015. Son financement avait été assuré à 90% par la Région wallonne (budget total: 900.000 euros.)

Mais aujourd’hui, il serait trop régulièrement inaccessible, relève François Schreuer. “A en croire plusieurs riverains avec lesquels j’ai pu m’entretenir dernièrement, il est, depuis quelques mois, devenu fréquemment inaccessible et que de nombreuses difficultés sont rencontrées par ses usagers“, explique le conseiller communal Vega. Les gardiens de la paix, à qui a été confié la mission d’ouvrir et de fermer les grilles ne sont pas disponibles tous les jours, ce qui implique des horaires d’ouverture aléatoires. À d’autres périodes, il reste ouvert jour et nuit.

En outre, il est arrivé à plusieurs reprises que des personnes restent enfermées à l’intérieur du parc, faute que l’agent chargé de la fermeture ait vérifié qu’il était vide avant de fermer la grille. Une famille avec enfants en a fait les frais en plein hiver. Enfin, le potager collectif d’une trentaine de parcelles, pour l’usage duquel les usagers paient une petite cotisation (15 €/an) est devenu difficile d’accès après les heures de travail.

Quel est le sens de réaliser un équipement public aussi qualitatif si c’est pour le saboter ensuite par une gestion aussi peu rigoureuse ?“, conclut F.Schreuer.


Suivant : Projet de ville: aménager un skatepark dans une ancienne église du centre de Liège, etc…
Précédent : Concours de piano dans la gare des Guillemins: aucun participant jusqu’à présent

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×