Quatorze peupliers du Canada plus que centenaires et classés vont être abattus par mesure de sécurité, suite à de régulières ruptures de grosses branches, et ce malgré les travaux de taille d’accompagnement effectués part la ville depuis plus de 10 ans. C’est ce que l’on apprend à la lecture d’un article de Luc Gochel dans La Meuse. Après la chute d’une branche de près d’une tonne, un premier arbre avait dû être abattu en mai dernier. Les 13 autres, du côté de l’annexe du musée, sont en train de l’être actuellement, ce qui explique la présence de l’énorme grue installée depuis peu dans le parc. 14 chênes des Marais seront replantés à la place.

Ndlr: apparemment, La Meuse a surestimé le nombre. Il s’agit de 11 arbres abattus et non pas 14.
Note supplémentaire, le 8/11/2018: La RTBF nous indique aujourd’hui que l’article contient principalement des informations que son journaliste, Erik Dagonnier, avait écrit sur son site (lien direct), en plus de l’information délivrée par Luc Gochel dans le journal La Meuse que nous mentionnions dans le texte. Entre les 11 et 14 arbres, nous nous sommes effectivement emmêlés les pinceaux et présentons nos excuses à la RTBF pour cette confusion qui n’était pas volontaire mais notre collaborateur Marc plaide quand même coupable. De même que pour le morceau de phrase “https://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_parc-de-la-boverie-11-arbres-a-abattre-pour-raison-de-securite?id=10066926″reprise, avec la coquille.


Suivant : Agenda : Art, photo et mariage
Précédent : Flixbus augmente son nombre de destinations au départ de Liège

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×