La règlement communal prévoit une sanction administrative de 70€ (sac) pour les personnes prises en train d’uriner sur la voie publique. En décembre 2017, un Liégeois avait été surpris en train de se soulager rue des Aveugles, un jour de Batte, et un policier l’avait donc verbalisé. Or, début mai, un juge du tribunal de police a estimé que la contestation du citoyen était justifiée, estimant qu’il n’avait «d’autre choix que d’adopter ce comportement qui, par ailleurs, est imposé aux animaux» alors que l’homme était pris d’un besoin très urgent et qu’il n’y avait aucun urinoir public à proximité.

L’intéressé a relevé que s’il est interdit d’uriner sur la voie publique, il existe néanmoins une autorisation, et même une obligation, de faire uriner les chiens dans les avaloirs…

Enfin, pour le juge, les toilettes des commerces alentours ne sont pas publiques, d’autant que leur accès est conditionné par la consommation d’une boisson, par exemple. Il a donc annulé la sanction de 70 € et condamnée à payer 60 euros pour les frais de procédure. La Ville, qui regrette évidemment cette décision par rapport à une incivilité, se défend en indiquant qu’il existe des toilettes publiques place Cockerill et au début de la rue Saint-Léonard. Le bourgmestre a l’intention de porter l’affaire devant la cour de cassation.

(Source: La Meuse)


Suivant : Météo: journée ensoleillée
Précédent : Voici les stations-service les moins chères de Liège

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button