André Gilles a démissionné de son poste de député provincial et de ses mandats de président de Publifin, de Nethys, d’Ogeo-Fund et d’EDF-Luminus. Mais il en a conservé deux qu’il estime occuper à titre privé. À savoir la présidence de la Socofe et de Publipart.

Du coup, dans la mesure où il ne dispose plus désormais de bureau à la Province, il a sollicité un espace dans les locaux de la Socofe, avenue Maurice Destenay à Liège, une société qui gère les participations des communes dans différentes entreprises énergétiques.

Mais comme il n’y a plus de bureaux libres pour le moment à la Socofe, un bail de location a été conclu avec Nethys: 55 m², rue Louvrex 109, pour une durée de trois ans et pour un loyer de 500 € par mois toutes charges comprises. Certains y voient une sorte de pied de nez puisqu’on aurait pu lui trouver un bureau ailleurs à Liège.

“La Socofe va donc payer 500 euros par mois à Nethys pour installer son président, André Gilles, qui est toujours membre du CA de Nethys et président de son comité stratégique… Nethys est par ailleurs l’actionnaire principal de la Socofe, une société où siège notamment Stéphane Moreau (patron de Nethys) en tant qu’administrateur”, résume La Libre


Suivant : Chênée: le projet Haïsses-Piedroux a été revu mais convaincra-t-il les riverains?
Précédent : Travaux: quai des Ardennes

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×