L’édition 100% virtuelle du 14e festival Imagésanté s’est clôturée samedi sur un bilan largement positif, indiquent les organisateurs. Il y a eu 23 films et autant de débats, 14 émissions santé, 40 opérations chirurgicales et 2 master classes, le tout entièrement diffusé via trois chaînes TV dédicacées. La virtualisation du festival a permis une plus large diffusion dans toute la partie francophone de la Belgique, ainsi qu’en France, en Suisse et dans l’ensemble de la francophonie: “Les films et les émissions santé du festival ont été suivies par 15.000 internautes, tandis que les opérations chirurgicales retransmises en direct ont mobilisé 40.000 personnes.”

Le Festival du Film a attribué ses prix : le documentaire « Coming Out » de Denis Parrot (Grand Prix du Festival), « Minding the Gap » de Bing Liu (2ème Prix)
« The Reason I Jump » de Jerry Rothwell (Prix Catégorie ‘Nouveaux Horizons’), « Self Portrait » de Katja Hogset, Margreth Olin, Espen Wallin (Prix Catégorie ‘Soulever des Montagnes’) et « Petite Fille » de Sébastien Lifshitz ( Prix Catégorie ‘Santé Mentale positive’).

Pour les prochaines éditions, l’objectif sera de poursuivre l’ouvertire à l’international. “Seul bémol, le manque de contacts physiques et émotionnels entre les intervenants (experts, équipes de films, membres des jurys) et le public qui ne pouvait être physiquement présent… Regret qui disparaîtra rapidement lors de la prochaine édition du festival, annoncée pour mars 2023, et qui reviendra sous un format hybride, capitalisant sur les opportunités d’une digitalisation amorcée avec succès cette année, mais renouant avec les contacts humains et une ambiance festivalière et chaleureuse“, conclut l’équipe du festival.


Suivant : Le CPAS renforce son équipe de psychologue pour soutenir les jeunes en souffrance dans le contexte actuel
Précédent : Les patients atteints de la mucoviscidose pourront encore être pris en charge au MontLégia

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×