Cela n’aura échappé à personne: c’était le chaos vendredi en début de soirée sur les routes de la région. De nombreux axes étaient difficile d’accès, au point que la police de Liège déconseillait elle-même aux alentours de 18h30 de prendre le volant et d’attendre le déneigement et la fin de l’épandage des routes. Même les ambulances avaient du mal à gravir les côtes qui les menaient aux divers hôpitaux.

Pourtant, à la Ville de Liège, le son de cloche était différent, en témoigne ce communiqué de presse reçu plus tard dans la soirée où les autorités mettent en évidence leur “organisation millimétrée” et des “moyens optimaux” déployés.

On peut ainsi y lire que “dès les premières chutes de neige de ce vendredi, tous les services de la Ville affectés au Service Hiver étaient prêts pour contrer les effets de ce brusque changement climatique. Une organisation millimétrée et une attention particulière à l’évolution atmosphérique en période hivernale ont permis que, dès 9h30, ce matin, nos épandeuses commencent à sillonner notre réseau de voiries qui s’étend sur une distance de plus de 550 km, tous types de voiries confondus. A cet effet, 14 véhicules d’épandage ont agi en continu tout au long de la journée. A 19h, plus de 250 tonnes de sel étaient déjà épandues”.

La Ville explique avoir également procédé au salage manuel des espaces publics empruntés par les piétons “tels que les accès aux bâtiments communaux, les places publiques ou les escaliers. Ces services, suivant les instructions des services de police, ferment aussi l’accès aux véhicules dans les voiries à très forte déclivité, fréquentes sur le territoire liégeois. Pour ces voiries des bacs à sel sont également mis à disposition des riverains pour garantir leur sécurité”.

Compte-tenu des températures négatives attendues la nuit et la neige continuant à tomber, les autorités ont décidé de mobiliser une équipe de relais “pour continuer les opérations de 20h aux alentours de minuit afin de contrer les effets du gel annoncé. Dans cette même optique, deux lames spécifiques ont été adaptées, l’une sur un tracteur et l’autre sur une épandeuse afin de déblayer nos axes au maximum”, expliquent-elles encore. “Le secret de la réussite face aux événements climatiques réside notamment dans la capacité d’adaptation des moyens mis en œuvre”, est-il encore écrit.

Le service Hiver s’est réuni samedi à 4h pour décider de la suite et se déployer à nouveau sur le réseau routier. L’échevin des Travaux, Roland Léonard, a félicité toutes ses équipes: “Si les moyens mis en œuvre sont optimaux, lors de telles intempéries, adopter un mode de conduite adapté reste le gage d’une meilleure sécurité”, a-t-il ajouté.

Côté pistes cyclables, notamment en bord de chaussée, il reste des efforts à faire.


Suivant : Une vidéo humoristique de Fredman cartonne sur les problèmes du réseau routier liégeois enneigé vendredi
Précédent : Le permis d’extension de la Grand Poste accordé

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×