Dans le cadre des mesures d’urgence à prendre pour les SDF, il est question d’opter pour les meilleures solutions dans des délais très courts. L’objectif par rapport à ce public est de leur permettre de s’isoler et de les protéger de toute contamination. Il s’agit de mesures de lutte contre la pandémie et non de lutte contre la pauvreté, précise le Relais Social du Pays de Liège dans un communiqué.

Le Collectif Astrid2020, poursuit sa course contre la montre pour assurer des distributions de nourriture, des accès à l’hygiène de base ou une permanence médico-sociale d’urgence aux SDF qui se présentent au parc Astrid, lieu où on leur a aussi donné des tentes dans le contexte de l’épidémie actuelle.

Si l’endroit et ses abords sont accessibles facilement, relativement isolés, ce qui permet de respecter les nécessaires mesures de distanciation sociale, le bourgmestre de Liège a néanmoins sollicité l’avis du corps médical quant à la compatibilité de deux alternatives d’un point de vue sanitaire, à savoir la réquisition de chambres d’hôtel (qui présente des risques de transmissions dans les parties communes) et la mise à disposition de chalets en bois qui est davantage envisagée. Là-bas ou ailleurs.


Suivant : Initiative de la Ville pour recenser tous les petits commerces d’alimentation ouverts pendant le confinement
Précédent : Le président du Commerce liégeois demande que les propriétaires de cellules commerciales laissent tomber les loyers

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×