Ce jeudi, en fin de journée, la SOFICO a dévoilé son plan d’investissements 2019-2024 pour les routes wallonnes. Sur l’arrondissement de Liège, 121 millions sont prévus pour réaménager routes et giratoires, dont 40 millions rien que sur Liège. La priorité a été accordée à la sécurité et aux modes doux. Voici quelques uns des grands projets qui vont être lancés durant les prochaines années.

Corridors de bus

Des corridors de bus à haut niveau de service vont ainsi voir le jour. L’un d’entre eux reliera le plateau de Ans à celui de Fléron. Ces bus circuleront sur des sites propres ou auront priorité aux carrefours. Un autre reliera Liège à à la clinique du Montlegia. Et un autre encore le centre-ville au Sart-Tilman. On le sait, aux heures de pointe, les bus 48 et 58 sont bondés. Une nouvelle ligne, baptisée 148, verrait ainsi le jour. Elle passerait par Sclessin avant de rejoindre la route du Condroz.

Feux intelligents à Burenville

Les ronds-points de Burenville devraient être remplacés par des feux lumineux. Ils permettraient une plus grande fluidité du trafic et éviteraient la création de files telles que celles que l’on connaît actuellement à cet endroit. Il s’agira de feux intelligents, comme ceux avenue de l’Observatoire, à la fin du tunnel de Cointe, fait savoir la Sofico.

Sécurisation du quai des Ardennes

Le quai des Ardennes va lui être sécurisé, de quoi réjouir le comité de quartier des Vennes et la conseillère libérale Diana Nikolic qui avaient milité pour une meilleure sécurisation des piétons et cyclistes sur cet axe fort fréquenté. Des aménagements sont aussi prévus pour les bus qui seront prioritaires dans la circulation.

De nombreux autres aménagements pour cyclistes vont aussi voir le jour dans tout l’arrondissement.

 


Suivant : Abandonnée depuis 2014, l’autoroute A601 sera rouverte fin 2020
Précédent : Travaux préalables à l’arrivée du tram : voici les rues impactées dès ce 17 avril

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×