Sur sa page Facebook, il insiste sur le fait que c’est gratuit, sur inscription. L’ASBL Liège Ville Santé offre en effet, à l’occasion de la clôture de trois jours de petits événements autour du thème du Covid à Bressoux-Droixhe, un spectacle de l’humoriste André Lamy. Un show dont on se demande s’il ne constitue pas la principale attraction clientéliste pour son président, l’ex-échevin (PS) de la Jeunesse et des Sports. Cela, dans un quartier où il va généralement chercher son électorat. Et le tout financé par de l’argent public.

Interrogé par nos confrères de La Meuse, Fouad Chamas s’en défend. Selon lui, l’événement plus gobal, durant lequel sont prévus des conférences, des stands et des expositions a pour principal objectif de ne pas baisser la garde face une pandémie susceptible de reprendre et qu’il s’agit d’informer la population du quartier où cohabitent des personnes de nationalités et de religions très différentes. Problème: l’événement Facebook créé pour l’occasion n’évoque ni le Covid ni la pandémie.

Quant au coût significatif de la manifestation “Il était une fois la pandémie” (100.000€), l’ex-échevin -qui occupe toujours ses anciens bureaux de fonction via son ASBL- explique qu’ils seront financés par un subside régional que la Ville a reçu pour la relance des activités d’après-Covid.
Certains se demandent à qui ils profiteront le plus. Dans la brochure, en tout cas, l’actuel conseiller communal n’a pas oublié de mettre sa photo.


Suivant : Malgré les travaux, la foire est confirmée sur le boulevard d’Avroy
Précédent : Les étudiants ayant défendu un mémoire en lien avec la communication peuvent être candidats à un prix

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×