Elle a été complète pendant deux jours et les 100 places disponibles ont donc été occupées par des noctambules studieux. “Mardi à minuit, il y a eu des gens toute la nuit et un étudiant est même venu avec son sac de couchage“, témoigne Frédéric, l’un membres de l’équipe du Cadran.
C’est que la boîte de nuit de la rue de Bruxelles avait été convertie, pendant trois jours, en salle de blocus. Il s’agissait d’une première à Liège et même au-delà. La marque Red Bull était à la manœuvre et compte, du coup, réitérer cela dans d’autres boîtes de nuit du pays (essentiellement du côté flamand) après cette première expérience réussie.

Des tables de deux ou quatre personnes avaient été installées sur tout l’espace du dance-floor avec des lampes. Des propositions de détente étaient aussi prévues pour les pauses, dans l’espace Lounge où étaient installés de gros coussins, des casques pour écouter la musique du DJ, un baby-foot… Les boissons étaient également servies gratuitement.
Pour les étudiants, il s’agissait d’une occasion de changer d’air pendant quelques jours, sans pour autant devoir délaisser leur programme de blocus.


Suivant : Météo: pluie et orages
Précédent : Hommage silencieux, hier, aux victimes de la fusillade

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×