Cela fait des années que la Ville de Liège, en concertation avec la communauté musulmane, encadre cette fête avec l’abattoir de Liège pour que le sacrifice puisse se dérouler dans le respect de chacun et dans les meilleurs conditions pour tous. Pour cette édition, la Ville de Liège et l’Intercommunale ont décidé une nouvelle fois de maintenir leur aide matérielle et logistique et rappelle quelques règles en vigueur.

En application des dispositions régionales en matière de bien-être animal en vigueur, seuls les abattoirs fixes sont autorisés à faire égorger les animaux par un sacrificateur agréé selon le rituel islamique (sans étourdissement de l’animal). Toutes les opérations d’abattage seront donc réalisées par des abatteurs professionnels (coût total : 40 euros par ovin).

La capacité d’abattage de l’abattoir fixe n’étant pas infinie, les moutons des personnes domiciliées à Liège ou à Crisnée seront sacrifiés en priorité.

L’abattage sera réparti sur trois jours : les 21, 22 et 23 août 2018.

Pour les personnes qui optent pour l’abattage à domicile, l’étourdissement de l’animal avant son égorgement est obligatoire. Celui qui désire faire abattre un mouton doit effectuer une déclaration préalable auprès de son administration communale. A cette fin, une permanence sera assurée pour les habitants de Liège les vendredi 17 et lundi 20 août 2018, de 9h à 16h, au Secrétariat de l’Abattoir, rue de Droixhe, 34b, à 4020 Liège. Plusieurs conditions doivent êtres respectées.

LC


Suivant : Thermographie aérienne sur les habitations liégeoises : la Ville présente les résultats le premier week-end de septembre
Précédent : L’évêque volé et séquestré

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×