Dans un mois, les Franfofolies de Spa reviennent comme le festival le plus attendu -mais aussi le plus important- des alentours, avec une affiche tous publics. Cela, à l’heure où d’autres ont opté pour une programmation plus spécifique. L’an passé, l’événement avait attiré 140.000 personnes. Et pour cette 26e édition, du jeudi 18 juillet au dimanche 21 juillet, les noms ne vont pas faire vibrer qu’une seule génération de festivaliers.

Il y a d’abord les têtes d’affiche, qui claquent comme des valeurs sûres: Zaz, Orelsan, Patrick Bruel. Star incontestable de l’année, la chanteuse belge Angèle (“Album révélation de l’année” lors de la 34e cérémonie des Victoires de la Musique) sera là pour la première fois, comme son frère Roméo Elvis l’an dernier. Et ce sera l’un des événements de cette édition des Francos.

Si Orelsan revient le vendredi à Spa, c’est avec un spectacle qui a lui aussi reporté une Victoire de la Musique, celui du « concert de l’année ». Rien d’étonnant pour cet as de la scène qui avait déjà marqué le parc de Spet Heures aux Francos en 2013. Et pour compléter l’affiche des lauréats, celle qui a décroché les palmes de meilleure artiste et meilleur album rock de l’année sera aussi très attendue. Jeanne Added, actuellement en tournée triomphale, se produira dimanche sur la scène “Sabam for culture”. Chanson, hip hop, pop rock, urbain et électro: tous les styles musicaux seront représentés. Clara Luciani , Gaëtan Roussel, Alice on the Roof; Kid Noize, Hyphen Hyphen, Feu! Chatterton, L’Impératrice, Suzane, Lefa (ex-Sexion d’Assaut), Bagarré ou le duo électro Ofenbach… l’affiche de de festival éco-responsable utilisant des gobelets réutilisables, qui promeut le co-voiturage et limite les déchets suscite de l’engouement.

En tout, cinq scènes vibreront quatre jours durant, avec aussi des concerts gratuits (scène PlayRight+ mais aussi celle du Piétonnier Gourmand avec des groupes locaux et d’autres découvertes.) Et, côté nouveautés, un camping supplémentaire accueillera les festivaliers. On notera aussi que les horaires des concerts seront adaptés pour une meilleure répartition des festivaliers et afin d’éviter les interférences sonores. Enfin, le système du cashless, assez critiqué, est désormais rechargeable en ligne avec son smartphone. Cela, avec la possibilité d’adapter les montants rechargés aux tarifs des consommations (au centime près), ce qui n’obligera pas à devoir se faire rembourser le solde restant en fin de festival, même s’il est toujours possible de le faire.

Informations complètes et achats de tichets: www.francofolies.be


Suivant : Météo: la canicule se profile
Précédent : La Lidar se trouve quai Saint Léonard

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×