Des enquêteurs de l’OCRC (Office Central de Répression de la Corruption) et de la police judiciaire fédérale section EcoFin ont auditionné avant-hier le CEO de Mithra, François Fornieri. C’est en tant qu’ancien président du comité de rémunération de Nethys qu’il a été finalement été placé sous mandat d’arrêt au terme d’un long interrogatoire et d’une nuit en garde à vue. Inculpé pour des abus de biens sociaux et des détournements par détenteur d’une fonction publique, François Fornieri a été incarcéré à la prison de Marche-en-Famenne. D’autres anciens membres du management de Nethys ont également été entendus: un mandat d’arrêt a été délivré à charge de Pierre Meyers, ex-patron de Nethys. Jacques Tison, ancien administrateur, figure également parmi les personnes interrogées par le juge d’instruction Frédéric Frenay, spécialiste des dossiers financiers. Stéphane Moreau a lui-aussi été arrêté ce matin, tout comme les deux autres managers de Nethys que sont Pol Heyse (ex-CFO) et Bénédicte Bayer (membre du comité de direction).

De quoi est-il question, pour ce qui est de F.Fornieri? L’homme a été entendu ici par rapport à son rôle d’ancien président du comité de nomination et de rémunération de Nethys qui l’aurait impliqué dans le montant des indemnités de sortie des membres de l’ancienne direction (Stéphane Moreau, Bénédicte Bayer et Pol Heyse) constituant une enveloppe d’au moins 15 millions d’euros.

Dans les cartons du juge, il y a aussi l’histoire des trois filiales dont Nethys est actionnaire: VOO, Elicio (producteur d’énergie renouvelable) et Win (intégrateur de services TIC au service des entreprises, des organisations du secteur public et du secteur des soins). Leur vente avait été décidée sous l’ère Moreau, avant d’être annulée par le gouvernement wallon en octobre 2019. Le prix de vente était en effet anormalement peu élevé et, en plus, l’acheteur pour Win et Elicio n’était autre que Stéphane Moreau lui-même, aidé par François Fornieri. “Les filiales de Nethys que Moreau voulait se revendre pour l’euro symbolique ont depuis rapporté des millions“, relève le conseiller communal (Vega) François Schreuer. Selon Le Soir, le chiffre d’affaires cumulé des trois entités a bondi de 11 % entre 2019 et 2020, malgré la crise sanitaire, pour atteindre 622 millions. En 2020, le résultat net reste positif était de 47,1 millions en un an. Même VOO, qui présentait habituellement des déficits, affiche un bénéfice inédit de 12,5 millions.

Prenant acte de la mise sous mandat d’arrêt de son CEO, François Fornieri, le Conseil d’administration de Mithra (société dédiée à la santé féminine) a pris hier la décision de confier la fonction de CEO ad interim à Christophe Maréchal, chief financial officer (CFO) au sein de l’entreprise depuis début 2017.
Les avocats de l’entrepreneur liégeois, qui contestent la motivation du mandat d’arrêt, demanderont sa libération mardi en chambre du conseil.

Lire aussi: François Fornieri entendu par la police dans le dossier Nethys


Suivant : Météo: des flocons et de la pluie
Précédent : Des clôtures attendent les moutons sur la colline du parc de Cointe

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×