Le TEC annonce que pour ce qui est de Liège et de son agglomération, quelques services de bus seulement sont assurés (avec limitation en périphérie urbaine). Les policiers aussi, sont en grève.

Robert Vertenueil, le président de la FGTB, a annoncé que les actions prévues ce 14 décembre risquaient de prendre plus d’importance que ce qui était prévu. “Il y aura un front commun syndical dans les secteurs un certain nombre d’actions, dont des actions de grève. Il y aura clairement des usines à l’arrêt. Mais il y aura aussi des actions ciblées, originales ou coup de poing“, a-t-il expliqué au micro de RTL.
Il faut donc s’attendre à des perturbations dans les transports en commun, certaines administrations, entreprises, écoles… Ce que confirme le syndicat, en annonçant une grève de 24h dans les arrondissements de Liège-Huy-Waremme

En région liégeoise, une très forte mobilisation est déjà annoncée dans l’industrie, de Safran à Inbev en passant par ArcelorMittal, CMI, la FN, Chaudfontaine, Derkenne, Prayon ou encore les carrières Sagrex à Engis et Moha… Le personnel des grandes enseignes du transport et de la logistique participera massivement au mouvement : Lachs, Swissport, Skechers, Lyreco, la Base Intermarché, etc. Le TEC ne roulera pas vendredi, les parcs à conteneurs risquent d’être fermés et de grosses perturbations sont prévisibles dans les administrations locales particulièrement à Liège ou à Flémalle“, indique de son côté la CSC.

Les grévistes exigeront des mesures qui permettent à chacun de vivre dignement, “de ne pas arriver en fin de carrière totalement brisé et de passer une retraite décente“.


Suivant : Météo: ciel couvert devenant variable dans l’après-midi
Précédent : Infiltrations d’eau dans la toiture du musée d’Ansembourg

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×