Au début de ce mois de janvier, certains habitants de Liège ont vu passer, sur des remorques, une série d’autobus aux designs inhabituels. D’aucuns se sont demandé, au vu des designs remarqués, s’il ne s’agissait de pas de versions sur roues du futur tram ou d’un retour surprise des trolleybus.

En réalité, le TEC a lancé un marché européen pour l’achat de 14 véhicules articulés de 18 mètres, dans le cadre de l’équipement des futures lignes à haut niveau de service BUSWAY (autobus circulant en site propre et coordonné avec un système de tramway) 2, 3 et 4.

Des essais avec différents types de véhicules, présentés par leur constructeur, sont en cours sur le parcours de la future ligne « BUSWAY 2 » (ligne 48 qui deviendra, avec le tram, une ligne à haut niveau de service), dans des conditions proches de leur future exploitation. Les véhicules sont notamment lestés en pleine charge, dans une plage horaire représentative du trafic réel et soumis à une simulation d’arrêts-voyageurs, afin d’évaluer les performances et les autonomies atteignables par les bus électriques.

Plusieurs technologies sont autorisées : bus diesel, hybrides, électriques et des recharges rapides des batteries sont également permises en deux endroits du réseau (Institut de Botanique au Sart-Tilman et Fort de Fléron).

La procédure d’achat est toujours en cours et devrait être finalisée dans le courant du printemps, indique le TEC. Grâce à la perspicacité de Liégeois, qui ont pris des photos lorsqu’ils ont traversé nos rues, nous avons pu identifier deux modèles de bus actuellement testés.

Il y a d’abord l’Irizar ie tram, l’autobus 100 % électrique zéro émission du constructeur espagnol (photo du dessus). Avec les attributs d’un tram, il combine la grande capacité, la facilité d’accès et la circulation intérieure d’un tramway avec la flexibilité d’un autobus urbain. Ensuite, le Heulier GX Elec (photo du dessous) équipé avec une sorte de caténaire.

Un autre modèle potentiel nous a été signalé: le Volvo 7900 électrique, qui permet une recharge par le toit. Le TEC Liège dispose déjà de 18 véhicules Volvo articulés du même style, mais en version hybride (les 7900 S-charge) et qui sont en service depuis plusieurs semaines au départ du dépôt de Jemeppe.

Des autobus articulés qui ont une capacité de plus ou moins 150 passagers … mais probablement davantage s’il s’agit d’étudiants comprimés.


Suivant : Le Lidar est placé boulevard “de l’Automobile”
Précédent : Le tunnel de Cointe va rester limité à 50 km/h pendant encore plusieurs mois

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×