L’Etat belge avait rédigé une transaction amiable portant le règlement d’une indemnité de 6.5 millions d’€ à la société liégeoise Zentech à propos des 3.650.000 tests sérologiques de détection rapide des anticorps IgM et IgG anti-COVID19 commandés, mais qui n’ont pas été utilisés. Convention amiable que ZenTech a signée le lundi 14 septembre mais qui “contrairement aux déclarations du Ministre De Backer à la Chambre et dans les médias dans la semaine qui a suivi, n’a cependant été ni signée ni mise en œuvre par l’Etat belge malgré l’accord de l’Inspection des Finances et du Ministre fédéral du Budget.

A ce jour, la convention de règlement amiable n’a été ni signée, ni mise en œuvre par l’Etat Belge. Et le courrier adressé au nouveau Ministre de la Santé est resté lettre morte, indique la société biotech.

Devant cette nouvelle carence grave de l’Etat, ZenTech a fait procéder à la signification de l’ordonnance rendue le 8 septembre dernier par le Président du Tribunal de 1ère instance de Liège. “Convaincue que le bon sens devrait l’emporter, la société liégeoise reste cependant ouverte à une solution positive portant, au minimum, sur l’exécution de la transaction amiable rédigée et proposée par l’Etat belge en septembre mais elle reste déterminée à faire respecter l’intégralité de ses droits le cas échéant.

Lire aussi: L’Etat belge va payer 6 millions d’euros à la biotech liégeoise ZenTech… sans finalement acheter ses tests Covid


Suivant : Sondages pour les travaux du tram en Féronstrée et place du Marché
Précédent : Le Repair Café Mobile qui devait arrêter à Liège le 24 octobre est annulé

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×