Ce mardi 10 décembre, le conseil d’administration de Nethys a informé le Comité d’Actionnaires Enodia-Nethys des négociations en cours avec le fonds d’investissement américain Providence relativement à la vente de 51 % de Voo“, indique la branche de l’intercommunale Enodia dans un communiqué sibyllin. Les négociations ont porté sur les modifications que les parties envisagent d’apporter d’un commun accord aux contrats signés précédemment.

En clair, cela signifie que le prix de vente (650 millions) pourrait être revu à la hausse. En octobre, la région wallonne avait annulé la décision de vente qui entrait du coup dans un certain flou.

Selon plusieurs observateurs, le prix de vente était trop bas -on parle de 150 millions trop peu. Cela peut s’expliquer par l’urgence de vendre, mais aussi par l’intéressement que Stéphane Moreau et ses proches avaient négocié lors de l’accord initial. Ils avaient en effet la possibilité de racheter 0,65% des actions de Voo après la vente et d’en retirer les bénéfices. Dans les discussions actuelles, cet intéressement pourrait passer à la trappe.

Lire aussi: VOO a en réalité été vendue par Stéphane Moreau dans le plus grand secret


Suivant : Météo: quelques nuages, potentiellement déclencheurs de pluie en soirée
Précédent : Le collège communal dégage un subside pour les infirmières de rue

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×