Le projet d’extension de la prison de Lantin menace des terrains situés sur la commune de Juprelle. Plusieurs parcelles voisines de l’établissement pénitentiaire appartiennent à la Ferme à l’Arbre, une exploitation bio qui privilégie le local et le circuit court. La ferme d’Henri Pâque propose aussi une boucherie, un restaurant et au magasin bio qui proposent des produits directement issus de la ferme. Dès lors, la décision prise par la Régie des bâtiments, sous l’égide du ministre de tutelle Jan Jambon (N-VA), menace une quarantaine d’emplois.

Sur les 5 à 8,5 hectares cultivables, une maison d’arrêt de 312 places devrait être construite. Selon Michel Pâque « Cela revient à nous retirer 20 % de nos terres agricoles, ce qui menace directement l’ensemble de nos activités ». La commune de Juprelle a, quant à elle, refusé clairement ce projet. Aucun document d’expropriation pour utilité publique n’a été publié. Le collège communal a donc invité les ministres de la justice (Koen Geens, CD&V) et de l’intérieur (Jan Jambon, N-VA) à venir se rendre compte de la situation sur le terrain.

 

 

(Source: Le Soir)


Suivant : Agenda : Zombie et merveilles
Précédent : Le milieu de la danse liégeois en deuil

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button