Pour empêcher les SDF de se coucher en façade à rue, les propriétaire d’un immeuble situé au nº 48 du boulevard Piercot avaient installé il y a quelques jours une “sculpture” constituée de 11 plots rectangulaires taillés en pointe. La Ville analysait la légalité de l’installation, dont un élément était assez dangereux, même simplement pour les passants. L’endroit avait même été sécurisé par des barrières.

Dans la foulée, les propriétaires de l’immeuble ont décidé de “raboter” les pointes, qui ressemblent maintenant à des biseaux nettement moins acérés. Mais le dispositif est donc maintenu.

Lire aussi: Nouveau dispositif anti-SDF boulevard Piercot


Suivant : Météo : belle journée ensoleillée
Précédent : Un acteur porno se présente comme candidat Défi aux élections provinciales

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×