Chaque année, la Ville est tenue de publier le rapport de rémunérations des échevins et conseillers communaux, qui est également le reflet de leur participation à la vie démocratique communale. Le rapport 2021 va sortir, que l’on pourra bientôt comparer avec celui de l’année 2020 que nous avons analysé. Grâce à des taux de présence situés entre 90 et 100%, l’on peut dire que nos élus sont assidus aux réunions très majoritairement virtuelles (en raison de la pandémie) du conseil communal.

Dans le lot, trois conseillers se détachent toutefois en ayant été présents à moins d’un conseil sur deux en 2020, soit des taux de moins de 50%. Il s’agit de Léa Tuna (36%), Louise Defawes (45%) et Anne Mercenier (qui n’a jamais été présente avec un taux de 0 %), toutes trois élues PTB. Cette dernière nous a expliqué avoir été malade toute l’année 2020, ainsi que l’année 2021. “J’espère pouvoir revenir à un moment donné. Mais, de toute façon, étant conseillère communale PTB on ne touche pas notre rémunération. Elle va directement dans les caisses du parti. Intégralement!“, nous a-t-elle confié. Peut-être l’amputation des défraiements appuie-t-elle aussi un manque de motivation chez certain.e.s…

Concernant les deux autres, aucune justification particulière. Louise Defawes avance un manque de temps en raison d’une formation et d’une activité professionnelle prenante.
Tout cela fait qu’avec une présence à 80% de Raoul Hedebouw, le groupe qui se revendique le plus à gauche est celui qui est le moins présent au conseil communal, même si ses cinq autres représentants se situent dans la bonne moyenne.

Pour ce qui est des commissions -réunions préparatoires ayant lieu à des horaires parfois compliqués à concilier avec la vie professionnelle et où les jetons de présence sont moins élevés qu’au conseil communal en lui-même (108€ au lieu de 216€), on épinglera également d’autres “mauvais élèves” PTB: Mehdi Salhi (31% de taux de présence) ou Raoul Hedebouw jamais présent (0%). Ce dernier, président du PTB, nous indique qu’il n’est inscrit à aucune commission. Mais, dans la catégorie, d’autres élus des autres partis ne se distinguent pas non plus. La députée et cheffe du groupe MR, Diana Nikolic, n’était présente que 18% du temps tout comme le conseiller (MR) Pascal Rodeyns. Le président (PS) du parlement wallon, Jean-Claude Marcourt, affiche lui un taux de présence de… 2,04 %, juste devant l’ancien échevin socialiste Fouad Chamas présent à peine 1,82% du temps.


Suivant : Le magasin Maisons du Monde du centre-ville ferme définitivement
Précédent : Une barge s’est échouée hier contre un des piliers du Pont des Arches

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×