Fin septembre, la Ville rendait un avis favorable mais conditionnel à propos du projet du groupe Horizon de construire un ensemble de 97 d’appartements et de huit petites surfaces commerciales rue Paradis, à la place de vieilles maison.
Le promoteur devait en effet revoir tous les gabarits des bâtiments intérieurs des îlots et que le recul soit de 35 mètres à l’arrière des buildings. Mais aussi régler un problème d’accès au parking de 97 places prévu en sous-sol.

Le fonctionnaire-délégué de la Région wallonne a pris en compte quasiment toutes les recommandations de la Ville. Pour Laurent Minguet, la réduction du gabarit des bâtiments intérieurs va rendre le projet moins attractif. A la fois pour les futurs acquéreurs dont certains se retrouveront enclavés. Mais aussi pour lui-même puisque s’il abandonne du coup le projet dans sa partie du côté de l’avenue Blonden, on passerait alors de 97 à 37 appartements ce qui compromettrait potentiellement la rentabilité du projet.

Pour ne pas abandonner le projet, il propose une diminution de la taille de ses immeubles en escalier d’un étage (en partant de 7 et en arrivant à 4). De nouvelles discussions en perspective…

(.Source: La Meuse)


Suivant : Tous les arbres de la place Général Leman ont été rasés
Précédent : Il va falloir remettre en chantier la place de l’Yser

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×