Sur le site web officiel www.letram.be, la date de mise en service du futur tram de Liège est toujours fixée au mois d’octobre 2022. Mais en raison des eux vagues de la crise du Covid, les responsables du consortium Tram’Ardent expliquent que le planning sera allongé à une date qui n’est pas encore déterminée, mais plus en 2022… en 2023. Un retard de plusieurs mois est en effet inévitable malgré un re-phasage annoncé du chantier et un doublement des équipes lorsque c’est passible pour rattraper le retard.

Concrètement, ce qui a posé problème c’est la pénurie de matériaux, le respect de la distanciation (et donc moins d’ouvriers dans un même périmètre) et le nombre de travailleurs malades ou en quarantaine.

Un tram qui roulerait en 2023 permettrait au consortium qui le construit entièrement (aménagements urbains et matériel roulant) d’éviter de devoir payer des pénalités financières pour ce retard. Les discussions avec l’opérateur de Transport de Wallonie (OTW) sont en cours, notamment sur la question de savoir si la situation pandémique sera considérée comme un cas de force majeure, exempt desdites pénalités.

Quelles conséquences cette situation aura-t-elle pour les commerçants riverains, dans un contexte où le commerce de détail a déjà été fortement éprouvé par les mesures sanitaires prises pour lutter contre l’épidémie ?“, demande le conseiller communal (Vega) François Schreuer. C’est en tout cas l’une de ses questions au collège communal qui a permis d’officialiser le constat de retard.


Suivant : Ouverture d’une épicerie naturelle à Chênée
Précédent : Les piscines de Jonfosse et Seraing rouvrent aujourd’hui; celle de Grivegnée demain

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×