Depuis 1er mars, il est interdit de laisser le moteur de son véhicule tourner alors qu’on est à l’arrêt, sauf en cas de nécessité. Si cette infraction environnementale du code de la route tombe sous le sens, puisqu’un “essence” ou un “diesel” qui tourne sans raison pollue inutilement l’air que l’on respire, la même logique ne semble pas s’appliquer en ce qui concerne le chantier de construction d’un vaste immeuble de bureaux au Val-Benoit, rue Ernest Solvay.

Le chantier de la société Moury, qui n’est pas encore branché à l’électricité, fait en effet fonctionner un gros groupe électrogène pour pouvoir travailler et alimenter ses machines en journée. Mais l’entreprise liégeoise ne semble manifestement pas à quelques litres de carburant près (ni à quelques nuages polluants de gaz de combustion près) puisque les responsables du chantier oublient régulièrement de couper le groupe électrogène en question une fois le boulot terminé.

Cela fut notamment le cas jeudi et vendredi soir, où tout le monde s’est apparemment enfui après le travail sans se préoccuper d’appuyer sur le bouton d’arrêt du gros moteur à l’entame du week-end. Résultat: une septantaine d’heures de pollution non-stop sans justification. Or, selon nos informations, ce n’est pas la première fois que cela arrive et le groupe n’a pas d’utilité en dehors des heures ouvrables.

Alors, est-ce permis? S’il n’y a apparemment pas de contrainte spécifique en matière de pollution, le règlement communal précise que le matériel de chantier ne peut pas produire de bruits audibles à l’intérieur des habitations entre 20 heures et 7 heures… sauf pour des raisons de sécurité, laissées à l’appréciation du bourgmestre. Et dans tout les cas, avant 6h du matin, c’est du tapage nocturne en plus de la pollution sonore.
Vu l’importance du groupe électrogène et son ronronnement très peu discret, l’entreprise Moury semble donc concernée.

Dommage que la flemme de quelques-uns balaye la tendance à rendre l’air plus respirable. Alors qu’il suffirait de placer un panneau de rappel sur la grille de sortie: “n’oubliez pas de couper le groupe électrogène avant de fermer le chantier. La planète vous remercie pour l’exemple!”.


Suivant : Météo: journée brumeuse et risque d’averses l’après-midi
Précédent : Nouveau pop-up store au Passage Lemonnier: Manjak

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×