Pas facile pour les maraichers liégeois, après une phase d’engouement notamment lors du premier confinement. “Le contexte sanitaire et la hausse des prix de l’énergie impactent fortement le bon fonctionnement des circuits courts. Le constat est le même chez de nombreux.euses producteur.trices, coopératives et magasins alternatifs: une baisse significative de la demande. Avec comme conséquence leur arrêt ou leur forte fragilisation. Que voulons-nous dans nos assiettes demain ? Remobilisons-nous pour les soutenir, consommons local !“, exhortait la Ceinture aliment-terre liégeoise fin novembre. Lancée en 2013, l’asbl œuvre en faveur du développement d’une filière alimentaire courte, écologique et génératrice d’emplois de qualité. Cela, via une coalition d’acteurs citoyens, économiques et culturels de la région liégeoise.

Hier, une conférence de presse était organisée chez un maraîcher d’Olne (la Ferme dans l’assiette), dans le but mettre un autre problème en lumière. A la suite d’un contrôle de l’Afsca fin octobre et du prélèvement d’un chou frisé, la culture a dû y être détruite car elle dépassait la norme européenne en cadmium. Or, il apparaît qu’une pollution diffuse historique due aux industries qui extrayaient du plomb et du zinc (à partir de 1820 à tout le moins) dans les vallées de la Meuse et de la Vesdre a impacté toute une région d’Andenne à la frontière hollandaise et de Liège à Spa.

Cette situation impacte une centaine de maraîchers en province de Liège, estime le Réseau Aliment-Terre de l’arrondissement de Verviers. Personne n’ose en parler, et tous peuvent être amenés à devoir détruire leurs cultures après un contrôle de l’Afsca. Et de conclure que “les normes européennes actuelles sont inapplicables pour la province de Liège.” Du point de vue de l’association, l’Afsca devrait tenir compte des spécificités propres à une région dans l’application des normes européennes actuelles.

La question sera abordée au parlement wallon la semaine prochaine.


Précédent : Les 20 associations ou lieux culturels les mieux aidés financièrement par la Ville en 2021

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×