Une association intervient à Rocourt afin de porter secours à un poney. Victime de l’extrême négligence de son propriétaire, le pauvre animal était si maigre qu’il n’avait même plus la force de se tenir debout. Vu l’état de ses pieds, chaque déplacement était pour lui une souffrance extrême. Une saisie est donc été ordonnée par le bourgmestre, par l’intermédiaire de la première échevine et échevine du bien-être animal. La police procède ensuite à la saisie, sous la supervision du vétérinaire de la Ville qui examine l’animal et l’envoie vers une clinique équine.

Voici concrètement l’une des missions de Philippe Schutters qui, au mois de novembre, est entré en fonction comme vétérinaire communal à la suite d’un marché public. C’était l’une des promesses de l’échevine Defraigne dans le cadre du projet de ville “Liège 2025”.

S’il exerce aussi à Saint-Georges-sur-Meuse et conserve son statut d’indépendant, le vétérinaire communal exercera des missions ponctuelles et sera appelé pour contrôler le bien-être animal ou pour intervenir dans le cadre de la police sanitaire (avec une compétence judiciaire). Il est également coordinateur des services des pompiers.

Il est important de noter qu’il n’a par contre pas pour mission de soigner votre animal de compagnie (chien, chat…). Philippe Schutters était déjà vétérinaire responsable de la sécurité civile animalière pour la province de Liège.


Suivant : Météo: averses
Précédent : Marché de Noël et des artisans rue Grétry

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×