L’ULiège est la première université belge à s’équiper d’un scanner IRM 7 Tesla qui, avec son ultra-haut champ magnétique, permettra de mieux comprendre les pathologie cérébrale de maladies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer, l’épilepsie, la schizophrénie ou la sclérose en plaques.Il est doté d’un ultra-haut champ magnétique de 7 Tesla, 140 000 fois plus puissant que celui de la Terre.

Cette capacité repose sur la technologie d’évaporation à zéro hélium (Zero Helium Boil-Off). Grâce à l’hélium, la température de l’aimant est abaissé à -270 °C, ce qui le rend supraconducteur, permettant à des courants électriques élevés de créer un champ magnétique de 7 Tesla. Plus le champ magnétique est puissant, meilleure est la résolution des images.

Cet équipement unique en Belgique a été inauguré hier par le recteur Pierre Wolper, en présence Willy Borsus, Vice-Président du Gouvernement wallon, Ministre de l’Economie, de la Recherche et de l’Innovation. L’installation du MAGNETOM Terra constitue un investissement de 8.777.800 euros financé par La Wallonie (4.920.000 euros), les Fonds européens FEDER (3.280.000 euros), l’ULiège (320.000 euros) et le F.R.S.-FNRS (257.800 euros).

Les universités partenaires des équipes de recherches de l’ULiège (ULB, UCLouvain, KULeuven, UGent, UMaastricht) pourront également accéder à cet appareil ultra-performant.


Suivant : Oufticoop: le premier magasin coopératif liégeois est ouvert deux jours par semaine
Précédent : Météo: journée globalement ensoleillée

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×