Les photos prises à l’occasion de la traditionnelle choucroute de nouvelle année organisée par le ministre socialiste Jean-Claude Marcourt (et publiées sur Facebook) montrent bien, comme cela a été annoncé dans les discours, que l’ancien sénateur et conseiller communal (PS), Hassan Bousetta, va retrouver une place sous les projecteurs. Cela, malgré le fait qu’il avait annoncé, juste avant les élections d’octobre, sa décision d’arrêter sa carrière de mandataire politique et qu’il souhaitait désormais se réorienter vers sa famille et sa carrière académique.

Aujourd’hui, il confirme au journal La Meuse et sur sa page Facebook qu’il sera proposé par la fédération liégeoise du PS pour occuper une bonne place (la troisième?) sur la liste européenne aux élections de mai “à la demande de Jean-Claude Marcourt” et en sa qualité de membre du centre d’études et des migrations à l’université de Liège et de plusieurs associations qui œuvrent au rapprochement entre l’Europe et la Méditerranée. Sa mission sera de contribuer à endiguer les idées populistes ou extrémistes qui apparaissent en Europe.

Un retour… et un départ.
Dans le mesure où elle a intégré le comité de liste chargé de composer la liste régionale du cdH dans l’arrondissement de Liège, la députée wallonne (et ancienne ministre) Marie-Dominique Simonet ne pourra pas, de facto, être candidate aux prochaines élections. Les deux étant incompatibles. Cela signifie donc plus que probablement qu’elle va mettre un terme à son parcours de mandataire politique. Ministre depuis 2004, elle avait annoncé en 2013, par communiqué, qu’elle était atteinte d’un cancer du sein et que, puisque son engagement ne pouvait plus être total, elle préférait démissionner. Aujourd’hui, elle siège toujours comme députée régionale.


Suivant : Météo: plutôt nuageux, humide en soirée
Précédent : Légère baisse du nombre de chômeurs en 2018… qui n’ont pas forcément retrouvé un emploi

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×