C’est une information de l’Echo. Trois anciens dirigeants de Nethys sont visés par une plainte pour abus de biens sociaux: Stéphane Moreau (ancien CEO ), Pierre Meyers (ancien président du conseil d’administration) et Marc Beyens (ex-responsable des projets internationaux). Nethys a en effet déposé plainte avec constitution de partie civile parce que le trio aurait utilisé de façon abusive les finances de Nethys en lui transférant les actions et les créances qu’ils détenaient dans un projet de centrale électrique au Congo: la société Electrique du Bassin d’Ivugha (EBI).

En 2016, le trio avait avaient constitué cette société à titre personnel, en y impliquant Elicio, filiale de Nethys. Cette société était censée construire une centrale dans le Nord-Kivu. Lorsque l’affaire Publifin a éclaté, le trio a craint de perdre ses investissements personnels dans cette affaire et a convaincu Nethys de racheter leurs parts. Cette dernière a déboursé 3,1 millions d’euros pour les “sauver”

Pierre Meyers a réagi dans La Meuse en expliquant qu’il s’agissait d’un excellent investissement et qu’il restait persuadé qu’il sera au final très rentable.L’homme ajoute que c’est la commission Publifin qui a voulu qu’ils en sortent ou qu’ils rachètent les parts de Nethys (le CA a refusé selon lui). Il affirme qu’il a réinvesti ensuite, à titre personnel, dans ledit projet à hauteur de 5 millions d’euros et qu’il est prêt à le faire davantage.

L’avocat de Stéphane Moreau souligne de son côté qu’il s’agit d’un acharnement car il n’y a pas d’éléments nouveaux aujourd’hui. Il rappelle qu’une première plainte avait déjà été déposée en 2017 pour prise illégale d’intérêts à l’encontre des trois mêmes inculpés… plus Nethys. Une transaction pénale signée n’a pas encore abouti dans la mesure où Nethys a réclamé au mois de février des devoirs complémentaires.


Suivant : Nouvelle ligne de bus entre Chênée et le Sart-Tilman dès l’année prochaine
Précédent : La crise pousse l’asbl “La Lumière” à réduire sa campagne annuelle au bénéfice des personnes aveugles et malvoyantes

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×