Comme nous vous l’expliquions précédemment, une nouvelle charte du cyclopartage en libre-service qui concernera tous les engins de micromobilité loués par des opérateurs s’appliquera à Liège jusqu’en 2021 et concerne:
– les vélos électriques ou non
– les trottinettes électriques ou non
– les triporteurs électriques
– les cyclomoteurs électriques
– les motos équipées de deux roues parallèles électriques
– les hoverboards
– les gyropodes (Segway)

Tout opérateur qui s’installera sur le territoire de le Ville devra signer la charte -qui est toutefois non-contraignante- et s’engager notamment à indiquer ses tarifs, la durée de vie estimée des véhicules de cyclo-partage proposés et de quelle manière ils seront recyclés, entretenus et réparés mais aussi de quelle manière il compte se déployer sur le territoire de la ville. Chacun devra également veiller à ce que le service soit intégré dans les applications d’itinéraires
multimodaux et sur les plateformes web interactives permettant de planifier des déplacements. Vitesse maximale: 25km/h

Le nombre maximum de véhicules, par type, en cyclo-partage sera limité à 200 véhicules sans publicité et géo-localisables qui ne pourront être indisponibles pour les utilisateurs que pendant un maximum de 5 jours successifs.

Le loueur de trottinettes Troty.be annonce dans la foulée son retour à Liège la semaine prochaine, via Europcar, après une première période d’essai l’été passé. Tarif: 0,15 euro par minute d’utilisation. Il y aura par exemple un point de dépôt à la gare des Guillemins et les engins seront disséminés chaque matin au centre-ville, pour être récupérées et rechargés tous les soirs.


Suivant : Vin de Liège remporte une médaille d’or au concours mondial de Bruxelles
Précédent : Travaux au rond-point Bol d’Air et Bois Saint-Jean

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×