Le portail fédéral consacré aux infos coronavirus l’indique de deux manières: les travaux routiers peuvent encore être réalisés, dans le respect des mesures de distanciation sociale et les activités de construction peuvent avoir lieu à l’extérieur, à condition que les mesures de distanciation sociale soient également respectées.
Naturellement, il s’agit avant tout de préserver la santé des ouvriers.

Si le chantier du tram liégeois est manifestement à l’arrêt pour le moment, aucune décision officielle n’a été communiquée à ce propos. Ni par Tram’Ardent, le consortium chargé des travaux et de la maintenance, ni par l’Opérateur de transport de Wallonie (OTW), ni par Tram de Liège. Or le contexte prolongé serait propice pour avancer dans les travaux d’ampleur qui sont prévus, puisqu’ils ne gêneraient pas la circulation, les transports et l’activité commerciale. Selon le planning officiel, une présentation aux Liégeois est prévue ce mois-ci, le début des vrais travaux doit commencer au mois de juin sur le site du dépôt à Bressoux…. et la mise en service est programmée en octobre 2022.

Selon nos informations, des discussions sont actuellement en cours entre l’OTW et Tram’Ardent quant à savoir qui endossera le retard qui pourrait découler de cette situation inédite d’épidémie et de confinement. Des pénalités sont normalement prévues en cas de retard. Qui va payer quoi ?

Renseignements pris, on nous indique au call center du tram que les ingénieurs sont toujours en train de travailler sur le projet mais que c’est naturellement plus difficile en ce qui concerne les ouvriers. Un problème d’approvisionnement en matériaux a aussi été évoqué. Il reste que, officiellement, on se tait pour le moment. Mardi, le responsable communication du tram nous indiquait qu’un communiqué de presse devait être validé sous peu. Aujourd’hui, peut-être.


Suivant : Météo: éclaircies et nuages
Précédent : Une lettre du bourgmestre aux responsables de la communauté africaine fait des remous sur la toile

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×