Mi-septembre, le corps sans vie de Mbaye Wade, le compagnon de l’avocat et conseiller communal liégeois Pascal Rodeyns, était retrouvé à son domicile du Laveu, rue Ambiorix. L’homme avait reçu de multiples coups de couteau et deux suspects avaient été repérés par la police grâce à des images de caméras de surveillance placées sur la façade de la maison. L’un des deux, qui est donc le meurtrier présumé, est en aveux des faits et sous mandat d’arrêt depuis vendredi dernier.

La piste du vol avec violence semble désormais remise en doute dans la mesure où il s’agirait d’un scénario bizarre. Son agresseur, Jérémy Davin (25 ans), un habitant d’Ans, serait en effet féru de satanisme ou même de nazisme et aurait planté un couteau de type militaire dans le cœur de la victime nue. Cela, dans le contexte de rendez-vous à caractère sexuel, dans un climat d’«union libre » au sein du couple et impliquant également Louis Bouton, inculpé pour meurtre en vue de faciliter le vol.

Un élément surprenant est survenu dans cette dramatique affaire: Pascal Rodeyns était sur place, en train de dormir à l’étage inférieur, au moment des faits. Et il n’aurait pas entendu les possibles appels au secours de Mbaye Wade. La Dernière Heure a affirmé hier que l’avocat était alors sous l’influence de cocaïne et qu’il était en train de surfer sur son smartphone pendant que son compagnon était lardé de coups de couteau. Son avocat affirme qu’il aurait en réalité pris un somnifère puissant et ne se serait réveillé que quelques heures plus tard. Selon nos informations, le conseiller communal était très fatigué les jours précédant le drame.

Des armes ont également été découvertes dans la maison mais qui, toujours selon l’avocat, Me Gilisen, sont normalement déclarées et détenues légalement dans le cadre de la pratique de la chasse. Il nous est confirmé que P.Rodeyns est effectivement chasseur.


Suivant : Nouveau spectacle du Grandgousier
Précédent : La députée écologiste liégeoise Sarah Schlitz devient secrétaire d’état

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×