Depuis plusieurs semaines à la Chartreuse, des centaines de jeunes se rassemblent chaque week-end pour organiser des raves-parties qui dérangent tout le voisinage. Un riverain nous a d’ailleurs alertés: “musique à fond, dégâts aux voitures, groupe électrogène, matos professionnel… des riverains sont en train de s’organiser pour les expulser sans ménagement”, nous explique-t-il. “Des dizaines de plaintes à la police qui ne vient pas car ‘pas assez d’effectifs pour les évacuer’ “, ajoute-t-il avec un certain ras-le-bol. Du côté de la police, on confirme que le tapage n’est pas la priorité dans les interventions et que les effectifs sont limités. Mais les autorités réfléchissent à agir en amont.

Souvent plus consistantes le vendredi soir, ces soirées ne sont pas non plus une nouveauté puisque cela fait des années que le site (avec ses multiples entrées) attire des manifestations ou soirées non-déclarées. Ce vaste ancien terrain militaire parsemé de bâtiments à l’abandon et avec des possibilités de stationnement est une sorte de must pour les “teufeurs”. Tant qu’il restera non-affecté, les problèmes demeureront. Mais ces temps-ci, il semble que les organisateurs commencent à utiliser des sonos de plus en plus grosses. Et puis, en dehors du trouble du sommeil des riverains, les déchets et bouteilles cassées restent toujours un bien triste spectacle.

(Un cadenas a été place sur l’une des grilles d’accès. Photo: P.P.)


Suivant : Météo: éclaircies
Précédent : Grandes Retrouvailles des associations et clubs de loisirs ce week-end à la Boverie

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×