Le mandat d’Albert Corhay à la tête de l’université s’achève normalement autour du mois de mai 2018. Mais un décret du parlement de la Communauté française, publié le 31 octobre au Moniteur Belge, pourrait lui permettre de solliciter un nouveau mandat.

Le décret, qui autorise les profs des hautes écoles et des universités à demander à poursuivre leur carrière après l’âge légal de la retraite dit ceci: “Le membre du personnel qui en fait la demande peut être autorisé par le Conseil d’administration à maintenir son activité de service au-delà de l’âge légal de la pension de retraite. La période du maintien en activité est fixée pour une durée maximale d’une année. Elle est renouvelable, selon les mêmes modalités, pour une seule nouvelle période d’une durée maximale d’une année.

S’il est réélu, A.Corhay pourrait donc faire deux ans jusqu’à sa retraite (en 2020), puis prolonger de deux fois un an grâce au nouveau décret.

Adopté à l’initiative de Jean-Claude Marcourt, ministre de l’Enseignement supérieur, ce décret pourrait également concerner son épouse, Monique Marcourt, directrice de l’administration de l’enseignement et des étudiants à l’université de Liège.

En réalité, la Communauté française cherche à continuer à bénéficier de l’expertise de ses agents, s’ils le désirent, selon un système de double volontariat. Elle applique déjà cette mesure aux fonctionnaires de son administration, comme dans les régions wallonne et flamande.

Photo: M-Houet-ULg

(Source: Rtbf)


Suivant : Météo : soleil radieux toute la journée
Précédent : Liège Airport investit 20 millions pour accompagner le développement de l’activité cargo

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button